Julie Portelance, la nouvelle directrice de la bibliothèque publique de Hearst, montre l’une des passes commerciales qui permettent l’accès aux Parcs Ontario.
Julie Portelance, la nouvelle directrice de la bibliothèque publique de Hearst, montre l’une des passes commerciales qui permettent l’accès aux Parcs Ontario.

Votre bibliothèque vous prête un parc

Andréanne Joly
Andréanne Joly
Les bibliothèques publiques du Nord ontarien prêtent désormais des laissez-passer pour aller visiter les Parcs Ontario. Dans le Nord, plus de 20 bibliothèques prennent part à l’initiative, dont celles de Kapuskasing, de Hearst, de Mattice-Val Côté et de Moonbeam.

Chacune a reçu trois passes qui pourront être empruntées pour une durée de 3 à 7 jours. Certaines bibliothèques pourront aussi donner à leurs usagers des coupons de réduction pour les permis d’utilisation diurne — pour l’entrée — chez Parcs Ontario. 

L’initiative a cinq ans, mais Parcs Ontario l’offre dans l’ensemble de la province pour la première fois, en 2021. 

L’initiative emballe la directrice de la Bibliothèque de Kapuskasing, Julie Latimer : «C’est vraiment un beau projet et c’est gratuit pour les bibliothèques», fait-elle valoir. 

À la suggestion de Parcs Ontario, la bibliothèque kapuskoise préparera des livres en lien avec les expériences qu’on peut vivre chez Parcs Ontario et qui pourront être empruntés avec le laissez-passer : observation des étoiles, cuisine en camping, cueillette de champignons, etc.

Les bibliothèques de Kapuskasing et de Hearst prévoient mettre les laissez-passer en circulation en mai, précisément à la levée des restrictions sanitaires relatives à la COVID-19 pour Kapuskasing. 

Aussi, des trousses de grains

Lorsqu’elle rouvrira ses portes au public, la bibliothèque de Kapuskasing distribuera aussi des trousses de semis à faire pousser, en collaboration avec les Producteurs de grains de l’Ontario. 

Chaque trousse contient un gobelet de semences, des graines de blé ou de soja, des galettes de terre et un guide pour les parents, avec une fiche de croissance, du matériel éducatif, des coloriages et une règle. 

En raison de l’apprentissage en ligne des élèves de la province, l’organisme a décidé de proposer son programme à l’intention des élèves de 3e année (Qu’est qu’ON cultive) au grand public, explique la coordonnatrice numérique chez les Producteurs de grains de l’Ontario, Sabrina Di Ilio. «Ces trousses sont conçues pour enseigner aux élèves d’où vient leur nourriture, comment s’est cultivé, quels types de céréales on cultive en Ontario.» 

«Les graines prennent environ quatre mois à pousser, poursuit-elle. Ça représente une belle activité d’apprentissage en marge de la préparation d’un potager.» 

Au 26 avril, plus de 200 bibliothèques de la province participaient à ce programme. 

Les Parcs Ontario René-Brunelle, à Moonbeam, et Fushimi, à l’ouest de Constance Lake, ont été mis sur respirateur artificiel, en 2013. Des bénévoles en ont assuré la relance et en 2015, Parcs Ontario a décidé de les garder ouverts. À noter, la saison 2020 a été écourtée.

Pour explorer

En plus des laissez-passer qui donnent accès aux parcs provinciaux, la bibliothèque municipale de Hearst propose des trousses de découverte d’insectes ou d’initiation à la pêche, aussi en provenance de Parcs Ontario. La première contient «un guide d’identification d’insectes ainsi que tout l’équipement requis afin de capturer les insectes et les étudier de près», explique la nouvelle directrice des services de bibliothèque de Hearst, Julie Portelance. Celle d’initiation à la pêche, elle, «contient tout ce dont un enfant a besoin pour aller pêcher pour la toute première fois».

Parcs Ontario : bibliothèques participantes

Blind River, Bonfield, Bruce Mines, Callander, Cobalt, Elk Lake, Grand Sudbury, Greenstone, Hearst, Hornepayne, Kapuskasing, Kirkland Lake, Larder Lake, Manitouwadge, Marathon, Markstay-Warren, Mattice-Val Côté, Moonbeam, Nipissing Ouest, North Bay, Powassan, Sault-Ste-Marie, Spanish, Saint-Charles, Temagami, Timmins.