Roch Gagnon
Roch Gagnon

Un arbitre franco-ontarien récompensé pour son travail acharné

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur

L’Association de hockey du Nord de l’Ontario (NOHA) a décerné le prix d’arbitre s’étant plus amélioré à Roch Gagnon de Sturgeon Falls. Ancien élève de l’École secondaire catholique Franco-Cité, ce jeune arbitre a franchi plusieurs étapes liées à son cheminement sur la patinoire en tant qu’arbitre avant et à l’ère de la pandémie.

Au cours des dernières années, Roch Gagnon a montré un intérêt particulier à vouloir améliorer ses compétences. Il a entre autres participé à une série d’ateliers animés par la NOHA. Le franco-ontarien est aussi allé chercher des commentaires de ses pairs et a mis en pratique ses nouvelles connaissances lors des matchs de hockey qu’il arbitrait.

«C’était pas mal une grosse surprise. Je ne l’attendais vraiment pas», reconnait l’arbitre franco-ontarien.

«Au cours d’une saison pas mal différente avec la COVID, il fallait que je m’adapte à différents règlements. Je ne pensais vraiment pas que j’aurais eu l’opportunité de gagner ce prix. J’étais pas mal en choc.»

À seulement 25 ans, Roch a déjà une longueur d’avance au niveau de l’expérience en tant qu’arbitre. On peut facilement le voir au travail aux parties de hockey mineur l’hiver dans la région de Nipissing Ouest, North Bay, Rivière des Français, St-Charles et Sudbury.

«J’ai toujours eu une passion pour le hockey. J’étais le gars à passer la zamboni et driller les trous pour les filets de hockey», raconte M. Gagnon.

«Pendant mon temps libre, je regardais les joutes et je suivais les arbitres. Je me suis toujours dit que c’est quelque chose que j’aimerais faire quand j’aurais l’âge. C’est à 15 ans que j’ai eu l’opportunité de commencer», ajoute-t-il.

«Je ne suis pas là pour l’argent. C’est plutôt pour voir les jeunes s’améliorer au travers des années.»

Il aimerait un jour passer au prochain niveau et devenir arbitre dans la Ligue de hockey de l’Ontario (OHL).