L’équipe des Branconnier du Club Idylwylde
L’équipe des Branconnier du Club Idylwylde

S’entrainer sans avoir accès à une glace

Sébastien Whissel garde contact avec son sport

Sébastien Whissell tente de s’entrainer au curling différemment pendant les restrictions engendrées par la pandémie. La fermeture temporaire de toutes les installations sportives du Grand Sudbury et les mesures de distanciation physiques ont forcé ce jeune joueur à poursuivre son développement sans l’aide d’une surface de jeu.

Sébastien est un élève de 11e année à l’École secondaire catholique Champlain et membre du Club Idylwylde qui devait représenter le Nord de l’Ontario au championnat canadien de curling des moins de 18 ans au mois d’avril. L’annulation de cette compétition d’envergure a été un coup dur sur le moral de ce joueur franco-ontarien et une occasion ratée pour disputer des matchs à l’échelle nationale.

Afin de faire un retour en force l’an prochain, Sébastien et ses coéquipiers se rencontrent par vidéoconférence quelques fois par semaine pour discuter de stratégies et d’exercices qui sont essentiels au maintien de leurs habiletés et leur forme physique. Le joueur de tête de l’équipe Branconnier espère avoir une deuxième chance de représenter la région au championnat de 2021.

«C’était difficile puisque, toute la saison, nous avons pratiqué et nous nous sommes entrainés pour être capables de nous qualifier à cet évènement-là. Le championnat a été annulé pour la sécurité de tout le monde, donc il n’y a pas vraiment grand-chose que nous aurions pu faire, sauf nous entrainer plus fort pendant l’été pour pouvoir nous qualifier l’année prochaine», fait remarquer l’athlète sudburois.

«Notre entrainement a été changé. Au lieu d’être sur la glace en train de pratiquer, on fait des sessions en ligne sur Zoom. On fait des réunions de stratégie et on a commencé à regarder d’anciens matchs professionnels pour obtenir de nouveaux conseils et de nouvelles techniques qu’on pourra ensuite utiliser», révèle-t-il.

«On fait des entrainements pour demeurer en forme pour que, l’année prochaine, on soit plus en forme. On fait beaucoup d’exercices avec nos bras et nos jambes puisque c’est les muscles que l’on utilise [le plus souvent] au curling».

Sébastien est également le capitaine de la formation de curling de son école.