Reconnaissance pour un jeune arbitre francophone

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur

L’Association de hockey du Nord de l’Ontario (NOHA) a décerné le prix commémoratif Jim Conners à l’arbitre Alain Quévillon pour avoir démontré beaucoup de potentiel dans le programme des jeunes arbitres. Le Franco-Ontarien de Timmins a fait preuve d’une bonne attitude et d’un comportement méritant une reconnaissance.

Son travail acharné et sa participation régulière aux ateliers font partie des qualités que voulait souligner la NOHA. Le jeune homme de 21 ans était toujours habillé soigneusement et de façon propre lors du camp du programme d’excellence des officiels de la région.

Pour l’ancien élève de l’École secondaire catholique Thériault, il s’agit d’une nouvelle inattendue, mais agréable. «J’étais vraiment surpris parce que je ne savais pas vraiment que j’étais pour être sélectionné pour avoir ce prix», avoue l’arbitre de la NOHA. 

«J’ai seulement été capable d’arbitrer de septembre jusqu’au mois de décembre parce que j’ai fini par avoir un nouvel emploi en dehors de la ville. Il a fallu que je parte et je n’ai pas vraiment fini la saison», confie-t-il.

Alain Quévillon

«J’ai mis beaucoup de travail, beaucoup d’effort et beaucoup de temps à ça. Je ne suis jamais rentré dans l’arbitrage pour des prix, mais c’est bon de voir que si tu travailles fort, que ça peut être reconnu. Ça prend un peu de temps, mais ça valait la peine d’attendre.»

Au cours de la dernière décennie, Alain a occupé plusieurs rôles lors de la présentation de matchs de hockey. Il a commencé son parcours comme chronométreur avant d’avoir le gout de chausser ses patins pour faire être arbitre.

«Ça va faire ma septième année que j’arbitre. J’étais chronométreur dans les arénas, mais il faisait vraiment froid quand j’étais assis sur la chaise en train de peser les sur boutons», explique-t-il.

«J’ai toujours été fasciné par le monde de l’arbitrage et j’ai toujours voulu l’essayer. Il y a des arbitres que je connaissais qui m’ont dit que j’ai un bon coup de patin et j’ai décidé de l’essayer.»

Alain aimerait bien poursuivre une carrière d’arbitre dans les circuits plus avancés, comme la Ligue nationale de hockey (LNH) ou la Ligue de hockey de l’Ontario (OHL).