Pierre Tellier
Pierre Tellier

Le golf… avec du spin

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur
Le disque-golf, un sport idéal en pandémie.

Une quarantaine de joueurs nord-ontariens ont participé au huitième tournoi annuel de disque-golf Blueberry Brawl au parc Selkirk de Sudbury. Un évènement très attendu. La fin de semaine dernière, des athlètes en provenance de diverses communautés ont disputé quatre rondes d’un sport méconnu.

Le disque-golf se joue avec un disque ressemblant à un frisbee. Au lieu de viser un trou sur le vert, les joueurs tentent de lancer leur disque vers un panier de chaines surélevées, situé à quelques centaines de mètres du point de départ.

Pierre Tellier, un joueur sudburois qui pratique le disque-golf depuis 10 ans, explique que le principe ressemble un peu à celui du golf, mais que c’est le déroulement et l’approche qui varie dans ce sport.

«C’est un panier qui est à la hauteur d’un lancer qui attrape le disque. Pour compléter un trou, il faut que le disque soit suspendu par les chaines ou le panier», explique-t-il.

«Le disque-golf commence avec le lancer d’un disque jusqu’à ce que tu putts dans le panier, comme au golf. Au golf, c’est généralement plusieurs bâtons qui font la différence avec la même balle, alors qu’au disque-golf, c’est le disque, le lancer et l’angle du joueur qui fait la différence.»

Origines du sport

Le disque-golf est pratiqué depuis près d’une cinquantaine d’années. Ses origines sont américaines et la première compétition sur le plan national a été présentée en 1974 à Rochester, dans l’état de New York. Par contre, il ne faut pas confondre le disque utilisé dans une partie de disque-golf avec un frisbee, car on obtient de différents résultats en lançait chaque objet.

«Au disque-golf, nous avons au moins trois sortes de disques : un putter pour les lancers dans le panier et les lancers d’approche, les milieux de gamme (mid-range) et les drivers. Les meilleurs joueurs au monde lancent facilement 120 à 150 mètres (400 à 500 pieds)», indique M. Tellier.

«En général, un frisbee est plus gros et plus léger qu’un disque de disque-golf. Tous les frisbees sont arrondis et ressemblent à la plupart des putters de disque-golf, alors que les disques de milieu de gamme (mid-range) et les drivers sont aérodynamiques. Le côté du disque est biseauté avec un angle et a une meilleure distribution du poids pour un vol plus long.»

Ailleurs dans le Nord de l’Ontario, le sport commence à gagner en popularité, car on retrouve aujourd’hui des terrains de disque-golf à Sudbury, Sault-Ste-Marie, Shuniah, South River et Thunder Bay.

 

Résultats des joueurs francophones au tournoi Blueberry Brawl

Division amateur, 40 ans et plus

6e – Dan Proulx, +39 (281)


Division amateur, 55 ans et plus

2e – Don Corcorans, +20 (262)


Division amateur, intermédiaire

2e – Pierre Tellier, +13 (255)

3e – Philipe Butler, +14 (256)

7e – Yannick Rivard, +29 (271)