L’entraineuse du Club d’haltérophile de Kapuskasing Kaylee Wedge (au centre) avec ses protégées Charlène Gagnon-Hachey (gauche) et Naza Grant (droite).
L’entraineuse du Club d’haltérophile de Kapuskasing Kaylee Wedge (au centre) avec ses protégées Charlène Gagnon-Hachey (gauche) et Naza Grant (droite).

Kapuskasing se lève pour le club d’haltérophilie local

Chris St-Pierre
Chris St-Pierre

Deux haltérophiles de Kapuskasing font équipe afin d’amasser des fonds pour leur club qui, il y a plus d’un mois, les a préparées pour le Championnat canadien junior d’haltérophilie. En date du mardi 4 mai, la triple médaillée d’argent Naza Grant et sa coéquipière de 18 ans Charlène Gagnon-Hachey ont récolté plus de 6300 $ sur un objectif de plus de 7400 $ avec l’aide de leurs proches et leur communauté. 

Avec cet argent, le Club d’haltérophilie de Kapuskasing pourrait notamment s’acheter deux ensembles de plaques en kilogrammes, qui sont nécessaires pour permettre aux athlètes membres de participer à certaines compétitions en ligne durant la pandémie.

Enlever un poids sur les épaules

Le Club d’haltérophilie de Kapuskasing est en grande partie géré par l’entraineuse spécialisée Kaylee Wedge, l’une des seules situées dans un rayon de plus de 600 kilomètres. Elle a eu droit à toute une surprise en début avril en apprenant la création de cette campagne de sociofinancement sur le site GoFundMe.

«J’étais bouche bée, s’exclame Mme Wedge. Lorsque Natacha [la mère de Naza], m’a demandé la permission de faire la collecte de fonds et j’ai reçu la lettre que les filles avaient composée, j’avais le cœur gros!»

Afin de permettre aux deux jeunes haltérophiles de participer au Championnat canadien junior le dimanche 21 mars, le club kapuskois a dû faire appel à deux organismes sœurs à Timmins et North Bay pour rassembler l’équipement nécessaire.

À la grande surprise de la communauté de Kapuskasing, Naza Grant et Charlène Gagnon-Hachey se sont illustrées sur la scène nationale. La mère de Naza et l’une des responsables de la campagne, Natacha Grant, se souvient bien de la réaction dans son entourage.

«Les organisations et les entreprises nous appuyaient toutes et étaient très impressionnées par leurs performances», raconte-t-elle. Sa fille était à un kilogramme de battre un record provincial dans la catégorie F81 kilogrammes.

«Elles trouvaient ça génial de les voir performer à un si haut niveau, poursuit Mme Grant. Elles espèrent qu’elles poursuivront leurs parcours [en haltérophilie]. Une entreprise a égalé un don provenant d’un employé et nous avons même reçu de l’appui de Timmins et Hearst.»

Même si la pandémie et l’école sont toujours en cours, les deux jeunes filles ont contribué aux efforts de la collecte de fonds. Natacha raconte qu’elles ont pris de leur temps pour «créer une liste de souhaits avec leur entraineuse. Charlène a travaillé avec sa mère pour traduire les lettres envoyées aux entreprises et organismes en français et Naza a fait de même pour préparer les paquets et remplir les enveloppes de la campagne.»

Kaylee Wedge apprécie le travail accompli jusqu’à présent par ses protégés, mais elle apprécie davantage la générosité des Kapuskois et Kapuskoises.

«Les entreprises locales et les gens de la communauté sont toujours prêts à supporter nos sports locaux, mais, avec la pandémie, j’étais convaincu que nous étions pour recevoir beaucoup moins d’appui, dit l’entraineuse. Je suis reconnaissante de l’appui que nous avons reçu jusqu’à présent et les dons que nous continuons à recevoir.»

La campagne de sociofinancement du Club d’haltérophilie de Kapuskasing se poursuit dans l’espoir d’atteindre l’objectif de 7300 $. Les dons peuvent être envoyés aux organisateurs via la page GoFundMe de la collecte de fonds ou encore par chèque et transfert électronique. Pour plus d’info, appelez Natacha Grant au 705-335-1171 ou rejoignez-la sur Facebook.