Dalton Marleau-Vautour, Nicholas Baldasaro et Aden Dionne
Dalton Marleau-Vautour, Nicholas Baldasaro et Aden Dionne

Football | Un entrainement spécialisé pour un trio d’Algonquin

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur
Ils participeront au défi des espoirs Fox 30.

Nicholas Baldasaro, Aden Dionne et Dalton Marleau-Vautour sont parmi les joueurs de football qui ont été sélectionnés pour participer au défi des espoirs Fox 40 (FPC) à Toronto du 1er au 3 avril. Ces trois athlètes de l’École secondaire catholique Algonquin vont recevoir une formation par des entraineurs expérimentés des échelons élevés de ce sport.

Le défi FPC est une série de compétitions qui regroupe les meilleurs footballeurs du Canada afin de leur donner l’opportunité de s’épanouir dans leur sport. Les jeunes de 13 à 19 ans auront l’occasion de se mesurer aux autres joueurs du pays et pourront obtenir des conseils du personnel formé dans le développement de la relève.

Nicholas Baldasaro, 11e année
Maraudeur et demi offensif

«Je crois que ça va être vraiment bon parce que ce sont des entraineurs qui ont de l’expérience. Ils savent ce qu’ils font comme entrainement. C’est très bon parce que j’aimerai savoir ce que j’ai besoin de faire pour m’améliorer. Ça va m’aider à savoir quels sont les critères [pour progresser] et les habiletés des joueurs de football au Canada.»

«Quand j’ai reçu l’invitation, j’étais très excité. [Ryan] Desbiens m’a appelé dans sa classe pour me donner les nouvelles et la lettre. Ça démontre tout le travail que j’ai mis dans ce sport et que ça valait la peine. Il y a des chances que je pourrais jouer au collège. J’aimerai jouer peut-être aux États-Unis ou [au Canada]. J’aimerais aussi devenir le meilleur joueur que je peux être et mettre tout le travail que je dois faire dans le sport.»

Aden Dionne, 9e année
Secondeur, demi offensif et botteur

«Je pense que c’est utile de pouvoir se comparer avec les autres joueurs. On a de bons joueurs de football à North Bay, mais dans les plus grandes villes comme à Toronto et Ottawa, les jeunes sont plus vites et plus forts. Je suis allé l’année dernière et j’ai appris beaucoup de nouvelles choses. En gros, c’était une très bonne expérience.»

«Quand j’ai reçu la lettre de Fox 40, j’ai été très excité et prêt à jouer. Ça fait quatre ans que je joue au football. Dans l’avenir, j’aimerai jouer [à l’université] et peut-être avec des bourses soit aux États-Unis ou au Canada. Je vais continuer à pratiquer et être le meilleur joueur de football que je peux être.»

Dalton Marleau-Vautour, 10e année
Joueur centre et secondeur

«On va recevoir du bon coaching et de l’entrainement du deuxième niveau, voir même plus haut. C’est un système de classification des joueurs. Le premier niveau c’est le secondaire, le deuxième c’est USports (l’université et le collège] et le troisième c’est au niveau professionnel. Ce à quoi les entraineurs s’attendent de nous, c’est au deuxième niveau. Lorsqu’on regroupe ensemble toutes les personnes et que tu es au plus haut niveau, vraiment ça te permet de te guider dans la bonne direction et de savoir où tu vas être au deuxième niveau.»

«J’ai été très excité. Je me sentais très énervé parce que c’est un de mes premiers camps auquel je vais participer. Je ne suis allé qu’à un autre camp seulement. Ça va m’aider à persévérer et à me rendre au prochain niveau. J’aimerai peut-être jouer à l’Université St-Francis Xavier ou St-Mary’s (dans les Maritimes), ou peut-être à l’Université Queen’s de Kingston. Si je peux me rendre aux États-Unis, ça serait extrêmement excitant. C’est difficile d’aller là, mais je vais faire de mon mieux et travailler fort.»