Football : Possibilité d’une saison raccourcie

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur
Les Bulldogs de North Bay veulent rester actifs.

Les Bulldogs de North Bay pourraient disputer un programme double avec les Longhorns d’Oakville et les Sooners d’Ottawa plus tard cet été si les gouvernements leur accordent la permission d’embarquer sur un terrain de football pour s’entrainer. La formation du Nipissing espère récupérer une partie de sa saison dans la Conférence de football du Nord (NFC), même s’il ne s’agit que de jouer quelques matchs hors-concours.

Le 18 avril, la NFC a annoncé l’annulation de la saison de 2020 en raison de la COVID-19 et des nombreuses complications et incertitudes liées à ce virus. Par contre, le retour de certaines activités pointe à l’horizon, comme la permission accordée aux terrains de golf de se préparer pour la prochaine saison.

Avec la possibilité d’un éventuel retour à la normale, l’entraineur des Bulldogs, Marc Mathon, croit que ses joueurs pourraient bénéficier de matchs amicaux afin de gagner de l’expérience et développer leurs habiletés au jeu semi-professionnel.

«J’ai reçu un coup de téléphone des Longhorns d’Oakville et un autre des Sooners d’Ottawa. Tous les deux m’ont parlé de la possibilité de jouer une série de deux matchs [deux à North Bay, un à Oakville et un autre à Ottawa] si l’on était capable d’embarquer sur les terrains de football en juillet», raconte M. Mathon.

«On avait de bons plans pour la saison de 2020, car on pensait avoir une plus grande équipe, comparée à celle de l’année passée, poursuit-il. Le club devait accueillir 15 à 20 nouveaux joueurs diplômés du programme préuniversitaire [des Bulldogs]. On aimerait qu’ils puissent jouer au moins un peu pour faire du développement d’équipe et pour déterminer ce qu’on pourrait accomplir ensemble l’an prochain».

Une question de garder le moral

Les dirigeants des Bulldogs ont eu le cœur gros la semaine dernière lorsqu’un joueur du programme junior — Rhys Teeple — est décédé subitement. Nonobstant les mesures d’isolement et de distanciation sociale, M. Mathon estime qu’il serait bon pour le moral de ses joueurs de pouvoir disputer quelques matchs cet été.

«On ne connait pas encore ce que le gouvernement va proposer comme plan de relance, mais il faut y avoir de l’espoir. C’est tellement important, car la dépression est quelque chose dont les gens peuvent souffrir. On veut donner un peu d’espoir à tous nos joueurs et à tous les participants de football à North Bay», illustre l’entraineur des Bulldogs.

«Beaucoup de nos joueurs ne font rien présentement. Ils ont bien hâte de jouer du football de quelque sorte. Si on a l’opportunité de jouer au moins quelques matchs cet été, ça va aider à diminuer les effets de confinements et ça va nous donner une indication qu’on commence à revenir à la vie normale.»