Gaëtan Chamand sur le terrain
Gaëtan Chamand sur le terrain

Chaud ou froid, pas de différence pour le basketball

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur
Portrait de joueur de Gaëtan Chamand, un joueur des Voyageurs de l’Université Laurentienne originaire de l’ile de la Réunion.

Gaëtan Chamand veut profiter de sa deuxième saison au sein de l’équipe de basketball des Voyageurs de l’Université Laurentienne pour aider son club à se rendre loin en séries éliminatoires. Comme plusieurs de ses coéquipiers, il rêve de remporter le championnat des Sports universitaires de l’Ontario (SUO) et de soulever le trophée. Ce joueur français se distingue de la plupart des membres de son club en ayant parcouru plusieurs milliers de kilomètres pour passer à la prochaine étape de sa carrière sportive et poursuivre ses études postsecondaires.

Étudiant en administration en affaires, Gaëtan est originaire de l’ile de la Réunion, un territoire de la France située dans l’océan Indien, juste à l’est de Madagascar. Au cours des 11 dernières années, il a tenté de développer ses habiletés sportives dans sa ville natale de Saint-Denis et sur le vieux continent. Par contre, il devait quitter son ile tropicale, reconnue pour ses températures chaudes et humides, en faveur du Canada et de son climat froid afin de se former et se développer en tant que joueur de basketball.

«En gros, l’entraineur que j’avais avant m’a parlé de Shawn Swords (l’entraineur des Voyageurs). Il m’a montré un peu les programmes de basket d’ici et j’ai vu qu’il y avait de bons résultats et de bons joueurs. Ça m’a beaucoup plu et, du coup, j’ai décidé de m’inscrire à l’université et de m’enrôler dans le programme de business et de basket en même temps», raconte-t-il.

«Jouer au basketball en université, c’est quand même assez compliqué et forcément pas facile. J’étais vraiment excité d’aller jouer au basket [à Sudbury] et c’est comme un accomplissement quand même [pour moi].»

«C’est quand même un gros choc, car j’avais l’habitude à avoir des températures tous les jours de 25 à 30 degrés. On a un hiver qui reste quand même chaud comparé à ici. Ça change beaucoup de 24oC à -30oC, mais on apprend et on s’habitue. Ça reste froid, mais j’ai les vêtements pour ça et je mets plusieurs couches.»

Gaëtan Chamand sur le terrain

Les Voyageurs de la Laurentienne sont en troisième place dans la division est du circuit universitaire de la province et sont classés parmi les dix meilleures formations canadiennes d’USports. Avec l’expérience qu’il a gagnée la saison précédente, Gaëtan croit que son club a ce qu’il faut pour affronter les équipes au sommet du classement général de l’Ontario et pour ensuite tenter sa chance aux championnats nationaux.

«Cette saison, moi et mes coéquipiers, on veut atteindre le plus haut objectif, c’est-à-dire gagner le titre national. Je pense qu’on a quand même une bonne équipe. On a des bons joueurs et on a peut-être une meilleure équipe que l’année dernière», affirme-t-il.

«Les résultats, ils sont meilleurs. On a vu comme de la progression par rapport aux matchs d’avant. Du coup, on vise les nationaux et, ensuite, essayer de remporter le titre national.»

D’ici le 15 février, les Voyageurs disputeront six autres matchs de la saison régulière avant de passer en séries éliminatoires.

Statistiques de Gaëtan Chamand
Matchs disputés : 16
Points par match : 7
Pourcentage de réussite des tirs de champ : 47,7 %