La mairesse d’East Ferris, Pauline Rochefort.
La mairesse d’East Ferris, Pauline Rochefort.

Une nouvelle image moderne pour des priorités qui ont changé

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur
Nouveau logo, nouveau slogan et un nouveau site web

La Municipalité d’East Ferris a dévoilé un nouveau logo et un nouveau site web afin de mieux représenter l’histoire, les valeurs et le style de vie de la communauté. Le huard, le pin blanc et le coucher de soleil sont quelques éléments du paysage qui sont représentés dans la nouvelle image de marque.

Les dirigeants se sont inspirés de la nature pour moderniser l’image de cette collectivité de 4700 âmes. Depuis quelques années, les élus d’East Ferris veulent remplacer l’ancien logo — une feuille d’érable et un doré — qui était utilisé depuis les premières années de la municipalité.

«La marque identitaire que nous avons date de 1921, mais date vraiment d’avant ça. C’était le sceau officiel qu’on affichait sur les documents légaux et, avec les années, ç’a évolué», explique la mairesse d’East Ferris, Pauline Rochefort.

L’un des principaux objectifs était de mieux voir le nom de la municipalité incluse dans le logo. «Souvent, lorsque quelqu’un regardait à l’écusson qui était sur des vêtements ou un document, il fallait regarder de près pour voir de quelle communauté il s’agissait», poursuit la mairesse. Le terme français «municipalité» y a aussi conservé sa place.

L’ancien et le nouveau logo d’East Ferris.

Le nouveau logo rend également hommage aux deux cours d’eau majeurs de la communauté — le lac de la Truite et le lac Nosbonsing — et de l’importance de la faune par rapport à sa santé.

«C’est important pour nous, comme municipalité qui est quand même décentralisée, d’aller quand même chercher à réunir tous les aspects de notre municipalité. Le huard se retrouve sur le lac de la Truite et le lac Nosbonsing. De façon plus importante, nos citoyens nous disent davantage des choses qui leur sont importantes, dont la santé des lacs», révèle Mme Rochefort.

«On était surpris de découvrir que le huard est un des premiers symboles de la santé d’un lac. On est quand même sur un territoire d’origine où le peuple algonquin faisait de la pêche et la chasse. Dans les cultures traditionnelles des Premières Nations, le huard représente vouloir suivre son rêve», explique la mairesse.

«Le cercle, il y a plusieurs significations. Mais il y a des pins blancs et on sait qu’à l’origine, le pin blanc a été la raison principale pour le développement de nos communautés. Au bureau municipal, c’était ici que l’on retrouvait le moulin de Corbeil.»

La devise municipale, Notre Chez-Nous / Our Home, se retrouve sur la bannière principale du site web dans les deux langues.