Une demande de changement de nom dans l’optique de la réconciliation

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur
Pour la route, baie et ruisseau Wolseley

La Municipalité de Nipissing Ouest, le gouvernement de l’Ontario et le gouvernement fédéral ont reçu des demandes pour renommer le chemin Wolseley Bay, le ruisseau et la baie Wolseley, qui font partie de la Rivière des Français. Une autochtone de la région, Marian Grobov, a fait ces demandes.

Celle-ci souhaite voir un changement de nom de cette rue qui relie la route 64 à des auberges et de ces deux cours d’eau situés en périphérie de la Première Nation de Dokis. Mme Grobov croit que le moment est arrivé de trouver un nom plus approprié. 

Selon les recherches d’Émile Guy, un descendant du fondateur de Monetville, la baie et le ruisseau auraient été nommés ainsi pour se moquer du vicomte Garnet Joseph Wolseley, chef de l’expédition de la rivière Rouge envoyé pour arrêter la rébellion des Métis de Louis Riel. 

La famille de Cyrille Monette — fondateur de Monetville — a récemment confirmé que celui-ci avait participé à la rébellion de la rivière Rouge au Manitoba avec Louis Riel sous son nom de naissance, Alexandre Boisvert. Il a changé son nom plus tard et fondé Monetville en 1895.

Garnet Joseph Wolseley est le colonel anglais qui a mené 400 soldats britanniques et 800 miliciens de l’Ontario et du Québec vers Fort Garry en 1870. Selon L’Encyclopédie canadienne, «le fort [était] déserté, car Riel s’est enfui à leur approche». Les miliciens sont restés sur place et «Le harcèlement des Métis par les miliciens exacerbe les sentiments déjà intenses et cause au moins une mort».

Le vicomte Garnet Joseph Wolseley, chef de l’expédition de la rivière Rouge

Marian Grobov explique dans sa lettre adressée aux élus de Nipissing Ouest, au député provincial Vic Fedeli et au député fédéral Marc Serré, que l’occasion est bonne pour les changements de noms dans le contexte de la réconciliation avec les communautés autochtones.

Réflexion municipale

La baie Wolseley est plus près de Noëlville que de Sturgeon Falls. Par contre, lors des fusions municipales, Monetville a été divisée entre Rivière des Français et Nipissing Ouest. La baie et le ruisseau sont sur le territoire de la Ville de Nipissing Ouest qui se trouve de l’autre côté du lac Nipissing, dans le quartier 8, dans le secteur de Falconner.

L’enjeu a été soulevé lors de la réunion du conseil municipal de Nipissing Ouest du mardi 2 novembre. La mairesse, Joanne Savage, a indiqué vouloir tenir des consultations avec la Première Nation de Dokis et d’autres partis prenants afin d’obtenir leurs commentaires et leurs avis.

Le territoire et les quartiers de la municipalité de Nipissing West.

Le conseiller du quartier 5, Christopher Fisher, croit plutôt que ce serait une erreur d’effacer l’histoire, car le nom Wolseley aurait été choisi pour des raisons humoristiques.

Le conseiller du quartier 2, Léo Malette, a pour sa part précisé que la municipalité n’a pas le droit de changer le nom d’une rivière ou d’un cours d’eau, seulement la route. 

Une entreprise partage également le nom. Wolseley Lodge offre des petits chalets en bordure de la baie.