Le village des vétérans de Calgary.
Le village des vétérans de Calgary.

Un tout premier village de minimaisons pour vétérans en situation d’itinérance à Kingston

Mireille Bergeron
Mireille Bergeron
Initiative de journalisme local - APF
Mettre fin à l’itinérance des vétérans

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé un investissement de 200 000 $ ainsi que le transfert d’un terrain d’une acre à Kingston afin de supporter la fondation Homes for Heroes (H4HF) dans la création d’un village de 25 minimaisons pour les anciens combattants en situation d’itinérance. Ce sera le tout premier projet du genre en Ontario.

C’est une portion du campus provincial de Kingston, lui-même délimité par la rue King Ouest, le lac Ontario, le village de Portsmouth et le parc Lake Ontario, qui accueillera les 25 minimaisons préfabriquées.

D’une surface de 300 pieds2, elles comprendront toutes les commodités nécessaires — cuisine, salon, salle de bain et chambre à coucher — et seront entièrement meublées.

La limite de 25 vise à «garder l’esprit d’unité au sein du village» et toutes les maisons seront orientées vers le centre afin d’encourager l’esprit de cohésion du groupe, souligne le président de H4HF, Dave Howard.

Dave Howard, président de H4HF.

Un programme créé en collaboration avec les vétérans

«Le programme Homes for Heroes a été créé avec la collaboration directe de nos vétérans canadiens», explique M. Howard, qui ajoute que près de 200 d’entre euxont été consultés.

«Le programme offre un logement aux vétérans qui ont de la difficulté à faire la transition entre la vie militaire et la vie civile et leur fournit les services nécessaires afin de réintégrer la société avec succès», enchaine le président. 

Ce village sera donc un transit pour les anciens militaires qui profiteront également d’un centre de ressources et de conseillers sur place pour les aider. La transition est différente pour chaque individu, a observé M. Howard dans d’autres villages similaires : certains y passent six mois et d’autres jusqu’à trois ans.

H4HF estime que près de 5000 vétérans militaires pourraient être en situation d’itinérance au Canada. Dans la région de Kingston, le président de H4HF évalue ce chiffre à une centaine.

De l’Alberta à l’Ontario

Selon le directeur du développement des fonds de H4HF, Cameron Diggon, le but de la fondation est de mettre fin à l’itinérance des vétérans : «Nous le faisons en construisant des villages de minimaisons dans des villes à travers le pays».

Le village des vétérans de Calgary est ouvert depuis déjà un an et accueille les vétérans dans ses 15 minimaisons. Un autre village est en construction à Edmonton.

Dave Howard se dit heureux et fier d’avoir l’appui du gouvernement ontarien ainsi que de la ville de Kingston. Le comité local de consultation et l’enthousiasme de la population face au projet ont contribué au choix de Kingston pour y établir un village.

M. Howard estime que le projet pourrait s’échelonner sur une période de 10 à 24 mois.

Le maire de Kingston, Bryan Paterson, se réjouit pour sa part «d’être la première ville en Ontario à collaborer avec Homes for Heroes et le gouvernement de l’Ontario pour aider nos vétérans en créant ce projet novateur».

Steve Clark, ministre des Affaires municipales et du Logement, annonce la subvention de 200 000 $ du gouvernement de l’Ontario et le transfert d’un terrain pour la construction d’un village des vétérans devant le mur du souvenir du Kingston Memorial Centre. Derrière lui (g. à d.) : Bryan Paterson, maire de Kingston ; Lisa MacLeod, ministre des Industries du patrimoine, du sport, du tourisme et de la culture ; Ian Arthur, député de Kingston et les Îles et Cameron Diggon, directeur du développement des fonds à H4HF.