Tournée de la ministre Mulroney dans le Nord-Est

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur

La ministre provinciale des Transports, Caroline Mulroney, était en tournée dans le Nord de l’Ontario au cours de la semaine pour diverses annonces, mais aussi pour mener quelques rencontres. 

Lors de son arrêt à Sudbury le 21 juillet, la ministre a annoncé que le Grand Sudbury recevra 2 862 852 $ supplémentaires, provenant de la taxe sur l’essence, pour le maintien et l’amélioration du service de transport en commun GOVA. 

Le maire du Grand Sudbury, Brian Bigger, confirme qu’il y a eu «une diminution significative du nombre de passagers pendant la pire période de la pandémie; nous ne sommes pas encore de retour à la normale et les revenus vont rebondir.» Pour pallier cette diminution pendant la pandémie, le gouvernement de l’Ontario avait aussi remis 11 millions $ à la Ville.

Le 19 juillet, la ministre était à Timmins pour annoncer que 3 millions $ allaient servir à la reconstruction du boulevard Algonquin. Plus précisément un tronçon de route de 520 mètres qui va du pont Mattagami au boulevard Thériault. Les travaux devaient être terminés à l’automne.

Le même jour, elle se rendait à Cochrane, ville qui a reçu plus de 40 000 $ pour le fonctionnement et le développement des transports en commun.

Le 20 juillet, Kapuskasing a aussi reçu 3 millions $ pour entièrement refaire 570 mètres de la route Gouvernement. 

Il s’agissait de la première visite de la ministre dans le Nord depuis le début de la pandémie. La phase 3 du déconfinement semblait être le moment idéal pour cette tournée. «En tant que ministre des Transports, c’est très important pour moi de voir la réalité sur le terrain», mentionne-t-elle.

Et l’université dans tout ça?

Mme Mulroney est également la ministre des Affaires francophones et elle a eu quelques rencontres sur le sujet également. Sur sa page Facebook, le Centre régional de loisirs culturel de Kapuskasing indique que son nouveau directeur, Dènik Dorval, a rencontré la ministre «afin de discuter des priorités pour les francophones de la région ainsi que les activités sportives et culturelles, dont les festivals du Centre régional de Loisirs culturels».

Le même jour, elle s’est rendue à Hearst visité l’Université de Hearst. L’établissement est sur le point de devenir la deuxième université de langue française autonome en Ontario. 

Cependant, elle a été plus avare de commentaires au sujet de la situation de l’Université de Sudbury. Elle a cependant confirmé qu’elle avait rencontré le matin même des membres du groupe de travail de l’Université de Sudbury qui a élaboré un plan d’affaires. Elle a aussi mentionné que le plan était entre les mains de la nouvelle ministre des Collèges et des Universités, Jill Dunlop. 

Elle a aussi mentionné continuer de discuter régulièrement avec la ministre fédérale des Langues officielles, Mélanie Joly, entre autres au sujet d’un financement fédéral pour l’Université de Sudbury.