La bibliothèque de Callander
La bibliothèque de Callander

Retour à la case départ pour la nouvelle bibliothèque de Callander

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur

Les usagers de la bibliothèque municipale de Callander devront patienter encore quelque temps avant de mettre les pieds dans un nouvel édifice. Le conseil municipal a décidé de ne pas aller de l’avant avec le projet de construction d’une nouvelle bibliothèque — du moins dans sa forme actuelle — pour des raisons financières.

La nouvelle bibliothèque devait avoir une superficie d’environ 585,3 mètres2 (6300 pieds2) et être érigée sur un terrain aux abords du lac Nipissing, à quelques pas du centre-ville. Elle devait contenir des sections pour les adultes, les adolescents et les enfants, deux salles de réunions, une salle à usage multiple, une cafétéria et une salle pour le personnel.

La facture de 6,3 millions $ semble cependant dissuader les élus, car les contribuables auraient à assumer cette dette.

«Nos préoccupations étaient que si nous faisons une demande de financement, que dans une certaine mesure, nous nous engageons à entreprendre les travaux de construction. Nous savons que les couts allaient augmenter avec un bâtiment à énergie nulle», explique le conseiller Daryl Vaillancourt.

Le concept abandonné pour la nouvelle bibliothèque municipale de Callander.

«Je ne crois pas que le projet est à l’arrêt, mais qu’en tant que communauté d’un peu moins de 4000 résidents, il faut prendre en considération quelles sont nos priorités.»

«Lorsque vous avez des besoins d’infrastructure, dont nos trottoirs, nos chemins, nos conduites et nos lumières, il faut s’assurer qu’on puisse faire ces investissements. La justification de mettre de côté 6,3 millions de dollars se fait difficilement. Vu que le terrain [où se retrouverait la bibliothèque] serait parmi les plus importants en termes de valeur, je ne sais pas si c’est la meilleure décision à prendre — du moins à ce temps», poursuit M. Vaillancourt.

La municipalité est à la recherche d’autres solutions. Avec un espace restreint de 95,7 mètres2 (1030 pieds2) à l’intérieur, le bâtiment existant de la rue Catherine construit en 1979 ne suffit plus aux besoins de la communauté.

«La municipalité détient beaucoup de propriétés dans ce secteur. Nous sommes en train de voir d’autres options avec des promoteurs privés pour voir si on ne peut pas baisser la facture et en même temps développer la région ensemble», explique le maire de Callander, Robb Noon.

«Lorsque le plan a été développé, nous n’avons regardé que les couts de l’édifice. Lorsqu’il faut ajouter des services et des infrastructures dans un endroit où il n’y a que de la roche, la facture grimpe. Il y a de nouvelles façons pour faire du développement et c’est une option qui nous intéresse pour avancer le projet», dit le maire.