Réponses des candidats de Timmins-Baie James

Par souci d’équité, Le Voyageur a envoyé les trois mêmes questions aux candidats des partis retenus par la Commission des débats des chefs. Nous partagerons les réponses reçues dans les éditions précédant l’élection du 20 septembre. Cette semaine, nous vous présentons les réponses pour la circonscription de Timmins-Baie James en ordre alphabétique selon le nom de famille des candidats. 


Charlie Angus
Nouveau Parti démocratique

Si vous êtes élu, quelles seront vos priorités pour votre circonscription?

Pendant la pandémie, ma priorité a été d’assurer que les gens seraient en mesure de traverser cette crise médicale sans précédent. Lorsque les gens ont commencé à avoir de la difficulté à travailler ou payer leur loyer, j’ai travaillé avec mes collègues du NPD pour encourager la création de la Prestation canadienne d’urgence (PCU). Notre bureau de comté a aidé des centaines des personnes qui avaient des problèmes avec la PCU et l’Assurance emploi. Lorsque les petites entreprises étaient en crise, j’ai participé à des rencontres hebdomadaires avec la Chambre de commerce pour trouver des solutions aux problèmes. Ces défis ont été présentés au Parlement pour obtenir l’aide nécessaire. Les plans du gouvernement libéral pour les petites entreprises étaient insuffisants et nous avons demandé des changements importants.

J’ai fait des démarches auprès du gouvernement pour qu’il fasse d’importants investissements pour stimuler l’économie du Nord. En 2018, Timmins-Baie James était en troisième place au pays pour le nombre de projets fédéraux approuvés et nous sommes dans le top trois pour la moyenne de financements fourni par FedNor au cours des six dernières années. Ces investissements doivent continuer.

Ma priorité pour la prochaine session parlementaire sera de continuer d’assurer que nous pouvons traverser l’après-choc de la pandémie avec des investissements gouvernementaux solides.

Que fera votre gouvernement pour réviser la Loi sur les langues officielles et quand présenterez-vous une nouvelle loi?

J’ai participé aux audiences du Comité permanent des langues officielles et j’ai été une voix forte pour assurer que la révision serait complétée rapidement. Les droits des francophones dans le Nord de l’Ontario sont importants et nous devons nous assurer qu’ils ont accès à des services dans leur langue. Je vais continuer de promouvoir l’éducation postsecondaire en français par l’établissement d’une université de langue française autonome. Je m’engage à travailler avec la communauté franco-ontarienne pour assurer que les initiatives en immigration incorporent un plan solide pour attirer des francophones afin que nous puissions ajouter plus de vitalité à notre expérience francophone dans le Nord.

Je serai une voix forte pour les projets culturels et communautaires qui font la promotion de la culture et de l’identité francophones.

Le Nord de l’Ontario est très affecté par la crise des opioïdes. Comment comptez-vous aider à trouver des solutions à ce défi?

Tout au long de ma carrière politique, j’ai été engagé dans le combat pour contrer la crise des opioïdes. En 2008, j’ai appuyé la création de la première équipe d’intervention pour l’Oxycontin à Timmins. Nous avons fait des campagnes de sensibilisation au sujet de l’extrême dépendance que créait l’Oxycontin. Dans les premiers jours de la crise du fentanyl, j’ai rassemblé des groupes de différents coins de la ville pour établir une stratégie d’intervention. J’ai travaillé avec la Ville et le conseil Mushkegowuk afin de trouver du financement pour le groupe d’aide Firekeepers, qui travaille au centre-ville pour assurer la sécurité de tous.

Le NPD demande au gouvernement de déclarer la crise des opioïdes une urgence nationale de santé publique. Nous nous engageons à assurer que le gouvernement fédéral joue un rôle dans le financement des lits de traitement et des services de santé mentale. Nous devons cibler les revendeurs, mais nous devons aussi comprendre que les personnes qui deviennent dépendantes de ces drogues ne sont pas des criminels; ils souffrent d’un problème de santé. Nous devons trouver comment sécuriser l’approvisionnement afin de garder les gens en vie pendant que nous établissons les services de traitement et de logement autour de ceux qui souffrent de dépendance.


Steve Black
Parti libéral

Si vous êtes élu, quelles seront vos priorités pour votre circonscription?

J’en ai plusieurs. 1) La santé mentale, les dépendances et le sans-abrisme — nous assurer qu’il y a assez de financement pour répondre aux besoins. Nous avons besoin d’un centre de traitement complet dans le Nord afin d’avoir accès à des services et des traitements avant que plus de vies ne soient perdues. Nous ne pouvons pas être encore mis de côté.

2) Pouvoirs d’achat des ainés — Le cout de la vie continue d’augmenter, mais les personnes âgées n’ont pas eu d’augmentation équivalente à leur revenue. J’appuie entièrement l’augmentation du Supplément de revenu garanti et de la Pension de la Sécurité de vieillesse.

3) Droits des autochtones et des Métis — Nous devons respecter les droits des peuples autochtones acquis par des traités et nous assurer que les communautés autochtones rurales et urbaines ont accès aux services dont elles ont besoin.

4) Soins de longue durée — Un appui financier accru afin d’embaucher davantage de préposés aux services de soutien à la personne et augmenter leur salaire ainsi qu’améliorer les seuils de qualité pour les centres à la grandeur du Canada.

5) Garderies abordables — Les familles travaillent durement pour garder la tête hors de l’eau financièrement et arriver à payer leur garderie. Nous avons un plan pour créer des places de garderies à 10 $ par jour par enfant à travers le pays.

6) Emplois et économie — Les dernières années ont été difficiles pour tout le monde. Nous avons besoin d’un champion pour l’industrie et les petites entreprises. Avec mon expérience en ingénieur minier et comme maire de Timmins, je serai un champion pour les politiques qui créeront et appuieront les emplois à travers le Nord.

Que fera votre gouvernement pour réviser la Loi sur les langues officielles et quand présenterez-vous une nouvelle loi?

Le Parti libéral reste engagé dans la modernisation de la Loi sur les langues officielles. Je suis convaincu que ce sera la priorité d’un Parti libéral réélu de redéposer sa nouvelle loi à nouveau. Notre parti comprend et respecte l’importance des deux langues officielles dans nos communautés. En tant que candidat pour Timmins-Baie James, j’ai un profond respect pour les contributions de notre communauté francophone. C’est pourquoi je considère que ça a été un plaisir et un honneur d’installer de façon permanente le drapeau franco-ontarien devant l’hôtel de ville pendant mon mandat comme maire de Timmins.

Le Nord de l’Ontario est grandement touché par la crise des opioïdes. Comment allez-vous aider?

La crise des opioïdes touche des communautés à travers le pays, mais ici, dans Timmins-Baie James et à travers le Nord de l’Ontario, nous sommes témoins des plus hauts taux de mortalité en lien avec les opioïdes au pays. Nous sommes devant cette situation parce que les hauts échelons du gouvernement n’ont pas traité la situation comme la crise de santé publique qu’elle est en réalité. Nous devons fournir un financement adéquat pour développer les centres des traitements dont nous avons besoin et nous ne pouvons pas attendre qu’il y ait plus de vies perdues pour agir. Militer pour une augmentation du financement lié au développement de centres de traitements et m’assurer que nous obtenions la gamme de services dont nous avons besoin sera une de mes plus grandes priorités. Nous avons besoin d’une voix qui veut travailler avec le gouvernement et qui se battra pour amener dans Timmins-Baie James les ressources dont nous avons besoin.


Morgan Ellerton
Parti conservateur

Si vous êtes élu, quelles seront vos priorités pour votre circonscription?

Les trois priorités les plus importantes pour notre comté sont les services de santé mentale et de dépendance, donner les moyens à nos petites entreprises de grandir rapidement à la sortie de la pandémie et améliorer le cout de la vie pour nos résidents.

La pandémie a affecté ces trois priorités d’une façon significative et unique et le seul moyen de les aborder est en agissant rapidement afin de s’assurer que personne n’est oublié. Nous allons agir sur chacune de ces priorités, conscients que chacune dépend de l’autre pour que le Nord de l’Ontario traverse la pandémie.

Que fera votre gouvernement pour réviser la Loi sur les langues officielles et quand présenterez-vous une nouvelle loi?

Dans les 100 jours après avoir formé le gouvernement, les conservateurs déposeront une loi pour moderniser la Loi sur les langues officielles. Les libéraux ont eu six ans pour compléter cette modernisation et les minorités francophones ont assez attendu. 

Notre nouvelle loi :

  • augmentera les pouvoirs du Commissaire aux langues officielles;
  • donnera au Conseil du trésor l’autorité et la responsabilité d’assurer l’application de la loi à travers tous les départements du gouvernement fédéral;
  • créera un tribunal administratif pour les langues officielles qui sera responsable des plaintes des citoyens;
  • comprendra de plus grandes obligations en lien avec la partie VII de la Loi;
  • créera un mécanisme plus robuste pour consulter les communautés de langue en milieu minoritaire.

Les conservateurs proposent une nouvelle enveloppe de 30 millions $ par année budgétaire afin de financer les établissements d’éducation postsecondaire en milieu minoritaire.

Je ne parle pas français, mais ma femme et mon fils oui. Je reconnais l’importance d’être bilingue dans cette circonscription et j’accorde de la valeur à tout ce qui est rattaché à l’identité et la culture francophone.

Le Nord de l’Ontario est grandement touché par la crise des opioïdes. Comment allez-vous aider?

Cet enjeu est très important pour moi. Je suis un infirmier autorisé avec une certification en psychiatrie et en santé mentale. La santé mentale et les dépendances sont ma spécialité et je travaille de près avec plusieurs individus de la communauté qui ont besoin d’avoir accès à des ressources. Je comprends parfaitement le combat que doivent mener plusieurs de ces personnes lorsqu’elles essaient d’avoir accès à des services.

Les conservateurs ont présenté le Plan d’action canadien pour la santé mentale, qui indique que nous allons traiter la santé mentale comme la santé. Avec ce plan, nous allons investir 325 millions $ au cours des trois prochaines années pour créer 1000 places de traitement et construire 50 centres de guérison communautaire à travers le Canada. Ceci est de la plus haute importance dans notre circonscription où, trop souvent, ceux qui combattent des problèmes de dépendance sont placés sur des listes d’attente pour des traitements. En tant qu’infirmier, je comprends que nous devons rejoindre les gens lorsqu’ils en ont besoin avec des options de traitement concrètes qu’ils peuvent obtenir au moment où ils décident qu’ils ont besoin d’aide.


Parti Vert

Le Parti vert n’a pas de candidat pour Timmins-Baie James pour l’élection fédérale de 2021.