Réponses des candidats de Nipissing-Timiskaming

Élections 2021

Par souci d’équité, Le Voyageur a envoyé les trois mêmes questions aux candidats des partis retenus par la Commission des débats des chefs. Nous partagerons ici les réponses reçues à temps des candidats de la région de Nipissing-Timiskaming en ordre alphabétique selon le nom de famille des candidats. Si nous recevons d’autres réponses au cours des prochains jours, nous les publierons sur lavoixdunord.ca.


Scott Robertson
Nouveau Parti démocratique

Si vous êtes élu, quelles seront vos priorités pour votre circonscription?

Pour moi, les priorités sont les suivantes:

  1. Rendre la vie plus abordable avec la création d’un programme national d’assurance-médicaments et de garde d’enfants ainsi que la construction de 500 000 unités de logements sociaux.  
  2. S’attaquer à l’urgence climatique en fixant des objectifs d’émissions ambitieux et en créant un avenir énergétique et une économie propre avec de meilleurs emplois et salaires.
  3. Collaborer avec les communautés autochtones pour leur fournir de l’eau potable, de meilleurs soins de santé et des logements sécuritaires.
  4. Mettre fin aux échappatoires et aux paradis fiscaux afin que les ultrariches paient leur juste part d’impôt.

Que fera votre gouvernement pour réviser la Loi sur les langues officielles et quand présenterez-vous une nouvelle loi?

Depuis longtemps, le NPD se bat pour que les libéraux reconnaissent la situation précaire du français au pays. Après six ans en pouvoir, les libéraux font preuve d’un grand cynisme en introduisant le projet de réforme [quelques] semaines avant la fin de la session parlementaire. Les gens sont inquiets du recul du français et la pandémie n’a fait qu’exacerber les difficultés pour de nombreux francophones à avoir accès à des services en français. Pour nous, une réforme sur la Loi des langues officielles devrait se faire immédiatement.  

Nous veillerons à ce que tout le monde puisse avoir accès à la justice dans la langue de son choix et que les juges de la Cour suprême soient bilingues. Nous adopterons également le principe de l’asymétrie, qui reconnait qu’en tant que langue officielle minoritaire, le français nécessite une protection et une promotion particulières.

Le Nord de l’Ontario est très affecté par la crise des opioïdes. Comment comptez-vous aider à trouver des solutions à ce défi?

Nous pouvons en faire beaucoup plus pour sauver des vies et aider les personnes aux prises avec les opioïdes.

Au gouvernement, nous allons déclarer une urgence de santé publique et travaillerons avec tous les paliers de gouvernement, les experts en santé et la population en vue de mettre fin à la criminalisation et aux préjugés liés à la toxicomanie afin que les personnes dépendantes puissent obtenir l’aide dont elles ont besoin sans crainte d’être arrêtées. Parallèlement, nous sévirons contre les véritables criminels, ceux qui profitent des gens et du marché des drogues illégales. Nous travaillerons avec les provinces et les professionnels de la santé pour créer un approvisionnement sécuritaire de médicaments de rechange règlementés aux drogues de la rue, soutenir les sites de consommation supervisés et développer l’accès aux traitements sur demande pour les personnes aux prises avec une dépendance. Nous lancerons également une enquête sur le rôle potentiel des compagnies pharmaceutiques dans l’aggravation de la crise des opioïdes et, si tel est le cas, nous leur demanderons une compensation financière significative pour les couts publics de cette crise.


Anthony Rota
Parti libéral

Si vous êtes élu, quelles seront vos priorités pour votre circonscription? 

  1. S’assurer que l’économie continue de croitre en procurant de nouveaux emplois payants. Faire de FedNor une agence autonome sera la clé de notre succès.
  2. L’internet haute vitesse est une nécessité, peu importe où les gens vivent et nous nous engageons à ce que tout le monde au Canada soit connecté d’ici 2030. Nous avons garanti un financement pour toutes les régions, ce qui permet à tous les électeurs d’avoir l’internet sous peu.
  3. Nous devons soutenir les parents, rendre l’apprentissage et la garde des jeunes enfants plus accessibles en investissant dans les services de garde à 10 $ par jour.
  4. Nous devons prendre soin de nos ainés en formant jusqu’à 50 000 nouveaux préposés aux services de soutien à la personne et en augmentant leurs salaires avec un salaire minimum garanti d’au moins 25 $ l’heure. Nous augmenterons également le Supplément de revenu garanti (SRG) pour 900 000 personnes âgées, sortant plus de 57 000 d’entre eux de la pauvreté.

Que fera votre gouvernement pour réviser la Loi sur les langues officielles et quand présenterez-vous une nouvelle loi?

Un gouvernement libéral réélu mettra pleinement en œuvre les mesures législatives et administratives décrites dans le document de réforme. Nous travaillerons avec les communautés de langue officielle, tant française qu’anglaise, pour déposer, dans les 100 premiers jours, le projet de Loi pour l’égalité réelle du français et de l’anglais et le renforcement de la Loi sur les langues officielles. Nous contrerons également le poids démographique perdu des francophones au Canada par une stratégie nationale ambitieuse pour soutenir l’immigration francophone hors Québec et soutiendrons le maintien et la vitalité des communautés de langue officielle en situation minoritaire en aidant à construire, rénover et développer des espaces éducatifs et communautaires au service des communautés minoritaires de langue officielle. Nous augmenterons également de façon permanente le financement des établissements postsecondaires dans les communautés de langue officielle  en situation minoritaire à 80 millions $ par année.

Le Nord de l’Ontario est très affecté par la crise des opioïdes. Comment comptez-vous aider à trouver des solutions à ce défi?

La crise des opioïdes s’est aggravée pendant la pandémie de COVID-19. Pour sauver des vies, nous devons aborder la crise des opioïdes comme un problème de société. Nous devons aussi nous attaquer aux principales causes et soutenir avec le respect et la dignité qu’elles méritent les personnes qui consomment des drogues. Nous continuerons d’adopter une approche fondée sur des preuves en lien avec la consommation problématique de substances et de travailler avec tous les ordres de gouvernement pour soutenir des approches du type avançons ensemble avant-gardistes afin que les Canadiens aient accès aux soins et au soutien dont ils ont besoin.

Nous allons mettre en place une stratégie exhaustive pour traiter la consommation problématique de substances et pour mettre fin à la crise des opioïdes.

Nous allons investir 500 millions $ pour appuyer les provinces et les territoires dans l’accès à une gamme complète de traitements fondés sur des preuves, reconnaissant que le succès du traitement n’est pas déterminé par une abstinence à long terme.

Nous allons continuer à soutenir les provinces et les territoires dans la création de normes pour les programmes de traitement de la consommation de substances afin que les Canadiens puissent avoir accès à un soutien de qualité et fondé sur des données lorsqu’ils en ont le plus besoin.


Steven Trahan
Parti conservateur

Nous n’avons pas reçu les réponses de M. Trahan avant l’heure de tombée.


Parti vert

Le Parti vert n’a pas de candidat pour l’élection fédérale de 2021 dans Ninpissing-Timiskaming.