Questions-réponses avec les candidats de Nickel Belt

Par souci d’équité, Le Voyageur a envoyé les trois mêmes questions aux candidats des partis retenus par la Commission des débats des chefs. Nous partagerons les réponses reçues dans les éditions précédant l’élection du 20 septembre. Cette semaine, nous vous présentons les réponses pour la circonscription de Nickel Belt en ordre alphabétique selon le nom de famille des candidats. 


Andréane Chénier
Nouveau Parti démocratique

Si vous êtes élu, quelles seront vos priorités pour votre circonscription?

Les résident(e)s du Nickel Belt m’ont indiqué leurs priorités. Je vais donc travailler pour assurer que les résidents.es de Nickel Belt auront accès aux services dont ils ont besoin dans leur communauté, que ce soit en ville ou dans des plus petites communautés, dans leur langue officielle.

Une stratégie pour subvenir aux besoins des ainé(e)s est cruciale, car, après avoir travaillé toutes leurs vies, ils méritent de vivre leur retraite en sécurité financière avec dignité. Nous mettrons en place une stratégie pancanadienne pour les ainé(e)s afin de faire de leur santé une priorité, réduire l’isolement et combattre la pauvreté. Cette stratégie sera en collaboration avec les provinces, les territoires et les gouvernements autochtones.

Le cout de la vie augmente sans cesse pour les résidents de Nickel Belt. Il faut y voir. Notre plan d’investissement dans l’infrastructure canadienne inclut une stratégie pour contrer la crise du logement et s’assurer que tous les gens ont accès à un logement abordable et sécuritaire et à des services internet et cellulaires de qualité à des prix raisonnables. Notre vision du système de santé est globale, c’est-à-dire de la tête aux pieds, et inclut donc les soins de la vue, dentaires et de santé mentale. L’assurance-médicaments permettra d’avoir les médicaments dont nous avons besoin en utilisant notre carte santé.

Les petites entreprises de Nickel Belt ont souffert pendant la pandémie. Trop ont dû fermer leurs portes en permanence. Afin de favoriser une reprise économique, nous prolongerons les subventions d’urgence salariales et de loyers continuent jusqu’à leur réouverture. Notre gouvernement imposera un plafond de 1 % aux frais des cartes de crédit et nous mettrons en place des primes pour l’embauche à long terme pour le personnel nouveau ou réembauché et faciliterons l’accès aux marchés étrangers.

Nous étions sur le point d’avoir une nouvelle Loi sur les langues officielles. Que fera votre gouvernement pour réviser cette loi et quand présenterez-vous une nouvelle loi?

Les Canadiens sont fiers de leurs deux langues officielles. Elles sont une partie importante de notre identité et de nos communautés à travers le pays. Au lieu de faire les changements nécessaires afin de renforcer et promouvoir les droits linguistiques au cours des quatre dernières années, le gouvernement libéral a négligé et même réduit l’appui dans certains secteurs.

C’est le moment de prendre une approche différente, une approche qui rend la vie plus facile et qui assure un avenir lumineux pour les communautés linguistiques en milieu minoritaire. Un gouvernement néodémocrate modifiera le Plan d’Action sur les langues officielles afin d’améliorer l’accès aux services dans la langue choisie, incluant des discussions avec les provinces et territoires afin d’améliorer l’éducation et attirer plus d’immigrants francophones dans toutes les communautés du pays.

Nous allons moderniser la Loi sur les langues officielles afin de renforcer la surveillance et l’imputabilité, élargir la portée des droits linguistiques et assurer que les communautés linguistiques en milieu minoritaire soient consultées lors de prise de décisions qui les affectent. Les néodémocrates s’assureront que les Canadiens pourront avoir accès à la justice dans la langue de leur choix et que les juges de la Cour suprême soient bilingues. Nous adopterons aussi le principe de l’asymétrie, qui reconnait que le français à des besoins particuliers pour assurer sa protection et sa promotion.

Ces efforts seront menés parallèlement à notre engagement sur la promotion et la revitalisation des langues autochtones — reconnaissant qu’honorer l’héritage linguistique du Canada doit inclure la réconciliation.

Le Nord de l’Ontario est grandement touché par la crise des opioïdes? Comment allez-vous aider?

Les problèmes reliés aux substances comme les opioïdes sont des problèmes de santé. C’est donc au système de santé de régler le problème, pas au système judiciaire. Un gouvernement NPD va immédiatement déclarer que la crise d’opioïdes est une urgence de santé publique et travailler avec tous les paliers de gouvernement, des expert(e)s en santé pour trouver des solutions à long terme.



Craig Gravelle
Parti Vert

Le candidat Craig Gravel n’a pas répondu à nos questions. 


Charles Humphrey
Parti conservateur du Canada

Si vous êtes élu, quelles seront vos priorités pour votre circonscription?

Mes priorités pour cette circonscription seront d’assurer son avenir avec le Plan de Rétablissement du Canada. Le Parti conservateur est le seul parti avec un plan détaillé pour le faire. Nous offrirons d’importants incitatifs fiscaux pour encourager les Canadiens à investir leurs économies dans des entreprises locales pour reconstruire nos centres-villes. Nous offrirons une combinaison d’incitatifs et de subventions temporaires aux entreprises qui embauchent des travailleurs qui ont été au chômage pendant la pandémie. Nous réduirons les formalités administratives qui ont été un obstacle à l’investissement et au développement dans le secteur minier local en veillant à ce que les habitants de la région de Nickel Belt puissent compter sur des emplois surs et bien rémunérés, garantissant un avenir radieux à notre région.

Nous étions sur le point d’avoir une nouvelle Loi sur les langues officielles. Que fera votre gouvernement pour réviser cette loi et quand présenterez-vous une nouvelle loi?

Contrairement à l’échec des Libéraux à moderniser la Loi sur les Langues officielles pendant six ans, le Parti conservateur déposera une nouvelle Loi sur les Langues officielles au cours de nos 100 premiers jours au pouvoir — une loi qui donnera de nouveaux pouvoirs d’exécution au gouvernement pour soutenir les droits linguistiques des minorités par l’intermédiaire des tribunaux, accepter les plaintes des citoyens et des processus de consultation plus robustes. Nous fournirons 30 millions $ en financement dédié aux établissements postsecondaires francophones et travaillerons avec les provinces pour assurer un financement meilleur et plus stable à ces centres d’enseignement supérieur afin de garantir le droit à une éducation francophone. Enfin, nous chercherons à accroitre l’immigration francophone vers les régions francophones hors Québec afin d’assurer le maintien du poids démographique des francophones.

Le Nord de l’Ontario est grandement touché par la crise des opioïdes? Comment allez-vous aider?

En tant qu’ambulancier paramédical qui a été témoin de première ligne de la crise des opioïdes, j’ai une connaissance intime et directe des causes et des conséquences de cette épidémie qui touche les Canadiens de tous les horizons. Le Parti conservateur veillera à ce que cette crise soit traitée en utilisant une approche de soins de santé, en modifiant la politique du gouvernement sur la consommation de substances pour mettre l’accent sur le soutien et le rétablissement. Nous aiderons ceux qui souffrent de troubles liés à la consommation d’opioïdes tout en renforçant la frontière contre l’afflux de stupéfiants illégaux et en ciblant les trafiquants de drogue criminels qui s’attaquent aux personnes vulnérables avec une application accrue. Nous investirons 325 millions $ pour créer 1000 lits de traitement de la toxicomanie et 50 centres de réadaptation à travers le pays afin de garantir que, lorsque les personnes souffrant de troubles liés à l’utilisation d’opioïdes veulent guérir, elles aient la possibilité de le faire en temps opportun. Nous nous associerons aux communautés des Premières Nations pour fournir des services de traitement adaptés à la culture et investirons activement dans des approches de traitement communautaires traditionnelles pour les troubles liés à l’utilisation d’opioïdes et les problèmes de santé mentale.


Marc Serré
Parti libéral du Canada

Si vous êtes élu, quelles seront vos priorités pour votre circonscription?

Les priorités sont déterminées par les résidents de Nickel Belt. J’ai travaillé directement avec des organismes communautaires, des résidents, des entreprises et des gouvernements municipaux au cours des 6 dernières années pour vraiment comprendre les besoins uniques qui diffèrent dans les 48 communautés et 3 Premières Nations de Nickel Belt.

Cette élection met l’accent sur la reprise économique et la croissance des emplois, la protection de notre environnement, l’offre de soutien aux personnes âgées et aux familles, la construction d’infrastructures résilientes et la connexion de plus de maisons au haut débit, l’accessibilité, l’approfondissement de la réconciliation avec nos peuples autochtones, entre autres.

La clé est de garder le pouls des évènements locaux et de rester accessible pour avoir ces conversations importantes qui aident à tracer la voie à suivre. Nous devons également continuer à donner la priorité à la santé mentale et physique et au bienêtre de tous. Je m’engage à continuer de trouver des solutions pour que cette circonscription soit un lieu d’égalité des chances pour tous.

Nous étions sur le point d’avoir une nouvelle Loi sur les langues officielles. Que fera votre gouvernement pour réviser cette loi et quand présenterez-vous une nouvelle loi?

En juin, la ministre Joly a déposé le projet de loi C-32, intitulé Loi visant l’égalité réelle et renforçant la Loi sur les langues officielles. C’est un plan d’action sur les langues officielles pour soutenir les francophones d’un océan à l’autre. Notre gouvernement reconnait l’importance de protéger les langues minoritaires et soutient l’épanouissement de la culture et de l’histoire. Le budget propose également 121,3 millions $ pour rendre disponible une éducation postsecondaire francophone de haute qualité, ce qui est très important pour les communautés ici dans le Nord. 

Localement à Nickel Bet, nous avons été très favorables aux projets francophones et avons plaidé pour des investissements historiques de plus de 13,6 millions $ pour la Place des Arts. En juin, nous avons annoncé 884 018 $ pour l’AFIN afin d’aider à créer jusqu’à 15 nouveaux emplois et à protéger plus de 25 tout en maximisant les opportunités économiques pour les organisations francophones du Nord de l’Ontario, entre autres investissements.

Il y a encore du travail à faire en tant que fier francophone, je suis toujours à la table pour défendre nos droits.

Le Nord de l’Ontario est grandement touché par la crise des opioïdes? Comment allez-vous aider?

La crise des opioïdes a un impact sur trop de communautés. Il est essentiel de s’assurer que des soutiens sont disponibles à la fois pour le rétablissement de la toxicomanie et pour la santé mentale. C’est pourquoi notre gouvernement travaille en étroite collaboration avec les provinces et a investi 116 millions $ dans le budget 2021, en s’appuyant sur l’Énoncé économique de l’automne 2020 pour le Programme sur la toxicomanie et les dépendances, qui appuie une gamme d’approches novatrices en matière de réduction des méfaits, de traitement et de prévention au niveau communautaire. 

De plus, nous avons fourni 62 millions de dollars pour le portail Espace Mieux-être Canada afin d’assurer un soutien continu en fournissant aux résidents des outils et des services pour soutenir la santé et le bienêtre. Ces mesures vont de pair avec notre plan visant à créer des logements plus accessibles, à assurer la croissance de l’emploi et à soutenir d’autres déterminants de la santé qui sont tous essentiels pour aider les Canadiens à prospérer.

Tout le monde mérite des soins accessibles et compatissants. Nous devons réduire la stigmatisation de la toxicomanie et aborder le problème de manière holistique avec le bienêtre du patient au premier plan.