Pénurie de masques : «Je n’abandonnerai pas», promet Doug Ford

Les réserves d’équipement de protection individuelle de l’Ontario sont dans le «rouge» et elles pourraient être épuisées d’ici une semaine. Lundi, le premier ministre Doug Ford a promis que «tel un chien avec son os», il n’abandonnera pas sa quête pour renflouer les réserves des travailleurs de première ligne.

Dimanche, les autorités américaines ont intercepté et retenu une commande comptant 500 000 masques N95 en direction vers l’Ontario.

Cette situation est survenue dans la foulée de la décision du président américain Donald Trump d’interdire au manufacturier 3M l’exportation de ses masques au Canada ou à d’autres pays pour les réserver aux États-Unis.

En fin de journée lundi, 3M a annoncé s'être entendu avec l'administration américaine et que les 4 millions de masques seront livré.

Le premier ministre Doug Ford a déclaré, lors de sa conférence de presse quotidienne tenue lundi, à Queen’s Park, que ces masques ont repris leur route et qu’ils seront livrés en Ontario, tel que prévu.

«Je ne dors pas la nuit en pensant à l’équipement de protection personnelle», a confié le premier ministre ontarien.

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau avait prévenu, vendredi dernier, que de priver le Canada de ces masques serait «une erreur».

Il avait souligné qu’il «travaillait étroitement» avec l’administration Trump pour qu’elle constate l’importance des échanges entre le Canada et les États-Unis, notamment quant à l’équipement médical, mais aussi au personnel médical. Des centaines d’infirmières ontariennes traversent la frontière pour offrir leurs services aux voisins du sud, avait noté M. Trudeau.

Sans cet approvisionnement en équipement de protection individuelle provenant de l’international, les réserves ontariennes seront épuisées d’ici une semaine, a admis M. Ford, qui s’est dit particulièrement inquiet du nombre restant de masques et de blouses.

Progression des cas de COVID-19 en Ontario

Cette semaine est importante, puisqu’elle marque un ralentissement des gens qui sont de retour de voyage, a remarqué le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, le Dr David Williams, lors de sa mise à jour quotidienne à Queen’s Park.

L’Ontario compte maintenant 4347 personnes infectées par le coronavirus, représentant une augmentation de 309 cas par rapport à dimanche.

Le nombre de décès liés à la COVID-19 est grimpé à 132, soit environ 3 % des cas en Ontario. Par contre, les autorités médicales précisent que ce nombre n’est pas toujours mis à jour sur le site de la santé publique et qu’au moins 56 personnes sont mortes à la suite d’éclosions du virus dans des résidences de soins de longue durée.

Presque 40 % des personnes atteintes en province sont maintenant considérées comme guéries.

Greenstone — Longlac

Pour former la relève et encourager les jeunes à s’intéresser à la politique, la municipalité nord-ontarienne de Greenstone invite chaque année deux élèves-conseillers à se joindre aux réunions du conseil municipal.
Éditorial

Ce qui s’annonçait être une autre course à deux, entre conservateurs et libéraux, pour les élections fédérales est en train de se transformer.
Grand Sudbury

Le candidat du Parti populaire du Canada de Sudbury, Sean Paterson, a été la seule voix partiellement discordante parmi les candidats des circonscriptions de Sudbury et Nickel Belt participants à un débat uniquement sur l’environnement le 3 octobre à l’approche de l’élection fédérale. Le ton est demeuré convivial tout au long des échanges.