Le maire Léo Jobin
Le maire Léo Jobin

L’héritage laissé par un élu de longue date

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur

Le Canton de Chisholm est en deuil à la suite du décès de l’ancien maire, Léo Jobin. Leadeur bien apprécié dans sa collectivité, il a été élu au conseil municipal pour la première fois en 2002. 

Il est revenu sur la scène politique en 2009 et, un an plus tard, il est devenu maire de Chisholm. Au cours de sa carrière, M. Jobin a siégé à plusieurs comités, dont celui de la police municipale, de la gouvernance, des finances, le Conseil des services sociaux du district de Nipissing et la maison des ainés Cassellholme. 

Il a toutefois démissionné de son poste en octobre 2020 pour des raisons liées à sa santé. 

«Nous sommes attristés par le décès notre ami et notre ancien maire, Léo», affirme la mairesse, Gail Degagné. «Il était un homme aimable et bienveillant et un grand leadeur. Il était une voix de la communauté qui était toujours sincère et centrée sur les personnes.»

En 2019, le conseil municipal a déposé une motion pour renommer le pont du chemin River en hommage à Léo Jobin afin de souligner son dévouement envers la communauté.