Les quatre députés néodémocrates présents pour la déclaration à Sudbury : Terence Kernaghan (London North Centre), Chris Glover (Spadina-Fort York), Jamie West (Sudbury) et France Gélinas (Nickel Belt).
Les quatre députés néodémocrates présents pour la déclaration à Sudbury : Terence Kernaghan (London North Centre), Chris Glover (Spadina-Fort York), Jamie West (Sudbury) et France Gélinas (Nickel Belt).

L’appui des alliés est important contre la haine

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
Les députés du NPD prennent les devants pour défendre la communauté LGBTQ+ de Sudbury

Quatre députés néodémocrates de l’Ontario ont lancé un cri d’alarme afin d’inviter tous les résidents du Grand Sudbury à se porter à la défense des membres de la communauté LGBTQ+ de la ville qui voit en ce moment une recrudescence des cas de harcèlement sur les réseaux sociaux.

«[Pour Terence], la façon de régler la haine, ce n’est pas par la haine», explique la députée de Nickel Belt, France Gélinas. «C’est d’en parler avec les gens et de rappeler que l’on fait tous partie de la même communauté. Si on s’entraide, si on s’appuie l’un l’autre, c’est comme ça que l’on peut tous progresser ensemble.»

Mme Gélinas parle ici du député de London North Centre, Terence Kernaghan, qui a vu des situations similaires survenir dans d’autres villes ontariennes récemment et qui était l’un des quatre députés présents. 

Pour Mme Gélinas, les politiciens doivent participer à la dénonciation de ces campagnes menées par des groupes haineux ou suprématistes. «On a l’opportunité de faire passer des messages un peu plus facilement que d’autres personnes, et ça, c’est un message important qui doit circuler partout.» 

Elle rappelle que l’identité de genre est largement reliée à l’identité personnelle et que des attaques de ce genre peuvent avoir des impacts très graves sur la santé mentale. Il faut simplement respecter les autres êtres humains, peu importe leur identité.

Les autres députés présents dans un café du centre-ville le 29 janvier étaient Jamie West, de Sudbury, et Chris Glover, de Spadina-Fort York.

Le directeur de l’éducation chez TG Innerselves — un groupe d’appui pour la communauté transgenre du Nord de l’Ontario —, Vincent Bolt, était heureux de l’appui des quatre politiciens. «Il y a des personnes dans notre communauté qui sont des personnes alliées» et les politiciens en font partie. «France Gélinas est à chaque semaine de la Fierté et à différents évènements pour notre communauté.» Leur appui, et celui des autres alliés, est essentiel à la diffusion du message d’égalité à l’extérieur de la communauté LGBTQ+.

Il rappelle que les ressources et l’aide existent pour la communauté et qu’il ne faut pas avoir peur d’y faire appelle, peu importe la raison. Que ce soit les groupes d’aide ou la police.