COVID-19 : Mise à jour du 11 novembre

Doug Ford à Justin Trudeau : on a besoin de plus de soutien + Les cas en soins intensifs sous contrôle

À la mise à jour matinale du 11 novembre, le nombre de personnes qui ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 en Ontario depuis le début des tests était à 88 209 (+1426). Le total incluait 74 303 (+886) guérisons et 3275 décès (+15). Il y a 424 (+2) personnes hospitalisées, dont 88 aux soins intensifs. L’Ontario a effectué 36 707 tests hier.

  • Santé publique Sudbury et districts : +4, 190 cas (130 résolus, incluant 2 décès). Trois sont du Grand Sudbury, une du district de Sudbury. Trois sont liés à des éclosions, l’autre a été en contact avec un cas connu.
  • Bureau de santé Porcupine : +1, 102 cas (89 guérisons, 9 décès). Le mode de transmission n’a pas encore été déterminé pour l’individu qui se trouve dans la région de Cochrane, Matheson, Iroquois Falls, Smooth Rock Falls.
  • Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound : +3, 54 cas (48 résolus, 1 décès). Deux individus de moins de 19 ans de la région de Parry Sound et un entre 20 et 39 ans dans le district de Nipissing. Les trois semblent être des cas de contamination communautaire.
  • Service de santé du Timiskaming : 17 cas (17 résolus, 0 décès). Dernier cas : 5 octobre.
  • Santé publique Algoma : 7 (43 résolus, 0 décès). Dernier cas : 10 novembre.


Doug Ford à Justin Trudeau : on a besoin de plus de soutien

Émilie Pelletier — Initiative de journalisme local — Le Droit

«J’ose espérer qu’aucun dirigeant de notre pays n’assouplira la vigilance en matière de santé publique parce qu’il ressent une pression pour ne pas fermer des entreprises ou ralentir notre économie, a lancé Justin Trudeau mardi en conférence de presse. Vaincre la COVID-19 est le seul moyen de protéger notre économie.»

Le premier ministre ontarien Doug Ford a souligné la veille que ça lui brise le cœur de demander aux entreprises de fermer leurs portes en raison de la COVID-19.

Son gouvernement a dévoilé la semaine dernière de nouvelles mesures sanitaires allégées permettant l’ouverture partielle des entreprises de la province, comme les restaurants et les salles de gym, même si la transmission de la COVID-19 augmente dans la plupart des grands centres.

La province a aussi déposé son budget annuel, jeudi dernier, un budget principalement axé sur la relance économique et sur la lutte contre la COVID-19.

«Je ne sais pas si [Justin Trudeau] parlait directement à moi, mais si c’est le cas, je veux le remercier pour son soutien continu, mais nous avons besoin d’encore plus de soutien pour nos entreprises», a répondu M. Ford en conférence de presse, mardi après-midi.

Des régions passent outre les mesures provinciales

En mettant en place son nouveau code de couleurs, la province a octroyé aux «points chauds» de la COVID-19 comme Ottawa, Toronto et Peel la permission de rouvrir les entreprises comme les restaurants et les gyms.

La Ville d’Ottawa, qui est récemment passée au niveau «orange-restreindre», a permis la réouverture partielle des salles à manger des restaurants et des autres entreprises contraintes à la fermeture.

Mardi après-midi, Toronto a décidé de passer outre ces nouvelles permissions provinciales et de passer au niveau «rouge-contrôler».

Cela signifie que la métropole verra ses mesures sanitaires resserrées, en plus de ne pas permettre la réouverture des cours de groupes dans les gyms et des salles à manger intérieures des restaurants, contrairement au nouveau modèle de la province qui permet ce genre d’ouvertures dans le niveau «rouge-contrôler».

«Le virus est autour de nous à Toronto comme jamais auparavant», a noté la médecin hygiéniste en chef de la ville-reine, la Dre Eileen de Villa, soulignant que le taux de transmission y est de 5,9 %.

La région de Peel, où le taux de transmission est le plus élevé en province, est aussi passée au niveau «rouge-contrôler», vendredi dernier. Les mesures mises en place sont similaires à celles annoncées par Toronto mardi, mais les membres d’un même ménage ont le droit de manger à l’intérieur des restaurants.

Une forte hausse des hospitalisations en Ontario

Mardi, la santé publique de l’Ontario rapportait 55 nouvelles hospitalisations en province, pour un total de 422 hospitalisations liées à la COVID-19. C’est le plus grand nombre d’hospitalisations liées au virus depuis la mi-juin, en Ontario.

Or, l’équipe d’experts de la santé publique qui conseille le gouvernement sur sa réponse à la pandémie avait fait savoir, en octobre, que c’est plutôt le nombre de patients aux soins intensifs qui est le plus important à surveiller.

Si ce nombre demeure sous la barre des 150, le système de santé de l’Ontario pourra continuer à opérer de façon habituelle. Mais si ce nombre dépasse les 350, il deviendrait impossible de prodiguer des soins non liés à la COVID-19.

L’Ontario compte actuellement 82 patients aux soins intensifs, bien en bas du nombre qui déclencherait la sonnette d’alarme des autorités sanitaires de la province. 

Parmi les patients aux soins intensifs, 54 personnes étaient sous respirateur, lundi.