Photo : Julien Cayouette
Photo : Julien Cayouette

Miss Teen Galaxy Canada 2020 est Franco-Ontarienne

Chloé, en 12e année à l’École secondaire catholique l’Horizon, a remporté ce titre national le 28 septembre à Toronto.

Le travail pour devenir Miss Teen Galaxy Canada 2020 a presque été un emploi à temps plein pour Chloé Arsenault. Mais c’est le niveau d’engagement nécessaire pour y arriver, dit-elle, et ce n’est pas terminé. Avec les gagnantes des six autres catégories, Chloé ira à Chicago en juillet 2020 afin de participer à la compétition mondiale.

Même si c’est ce qu’elle souhaitait, les premiers moments de sa victoire lui ont paru irréels, si bien qu’elle a demandé à une autre participante de la pincer. «Je ne m’en rappelle même pas parce que j’étais tellement sur les nerfs.»

Chloé a été inspirée par sa mère qui a participé à Miss Teen Ontario quand elle avait 15 ans. Elle s’est donc inscrite à la même compétition au même âge. Elle n’a pas gagné, mais ce n’était que le début de son parcours. «J’ai beaucoup aimé les amitiés que je me suis faites, la confiance que j’ai gagnée en moi-même et l’expérience.» Elle ne s’est pas laissé abattre non plus; elle a plutôt commencé à analyser ce qu’elle pouvait améliorer.

Elle fait ce genre de concours depuis maintenant deux ans. Elle en tire de bonnes expériences et beaucoup d’amies. «Si mon char casse au Nouveau-Brunswick, je sais qu’il va y avoir une fille que j’ai rencontrée dans un pageant qui vit là [pour m’aider].»

Une passion pour l’entraide et les métiers

Chloé conserve méthodiquement des traces de ses activités bénévoles dans trois cartables bien remplis de photos et d’autres souvenirs. Elle a accumulé 415 heures de bénévolat pendant son secondaire et elle n’a même pas inscrit tout ce qu’elle a fait. 

Ce niveau d’engagement lui a donné des points pour la compétition, mais elle le fait aussi parce qu’elle aime surtout aider sa communauté «et donner un sourire à quelqu’un».

Elle a entre autres fait du bénévolat auprès des ainés, pour des expositions de voitures, a organisé une collecte de fonds pour Northern Ontario families of children with cancer qui lui a permis d’amasser 1500 $ — avec une vente de pâtisseries, en vendant des bracelets qu’elle a fabriqués et autres. 

Son autre passion : les métiers non traditionnels pour les filles. Pour le prouver, elle sort une couronne qu’elle a soudée elle-même. «Quand j’apporte ça dans mon entrevue et que je dis : “Ceci est une couronne que j’ai soudée moi-même”, [tout le monde est surpris et impressionné].»

La plaque confirmant le titre de Miss Teen Galaxy Canada de Chloé Arsenault et la couronne qu’elle a entièrement soudée elle-même.

Chaque participante à une cause qui lui tient à cœur : «Moi, c’est d’encourager les filles à aller dans les métiers qui sont dominés par les hommes. [Je veux] casser les stéréotypes, que ce n’est pas seulement un travail sale, mais il y a beaucoup d’opportunités dans les métiers.» Elle trouve qu’il manque des modèles à suivre pour les jeunes filles pour les métiers non traditionnels. 

Elle suit justement cette année des cours de soudure et de menuiserie. Elle a déjà été la seule fille dans ce genre de cours. «Ça ne me dérange pas. Si un garçon ferme mon welder, je vais lui faire la même chose!»

La suite

D’ici Chicago, elle doit continuer à travailler, à faire un minium de 20 activités bénévoles — elle vise évidemment plus haut — et continuer à pratiquer les divers aspects de la compétition. 

Elle a également hâte au voyage. Galaxy Pageant compte sept catégories — d’enfant à adulte — et les sept gagnantes voyageront ensemble à la compétition nationale. Mais Chloé a également hâte de rencontrer des participantes de partout dans le monde.

Elle n’a pas encore pris de décision finale en ce qui concerne son choix de carrière. Ce sera certainement un métier, mais lequel?

North Bay

Celle qui a porté pendant longtemps le projet de maison de soins palliatifs à North Bay reviens sur ce travail de longue haleine et la présente controverse.
Val Rita-Harty

Pour une première fois, la municipalité de Val Rita-Harty a tenu un marché des fermiers hivernal dans son centre communautaire nouvellement rénové, au plaisir de nombreux acheteurs.
Grand Sudbury

L’intimidation et le harcèlement à l’endroit de la communauté LGBTQ de Sudbury se sont récemment accrus, au point où Fierté Sudbury Pride a cru nécessaire d’attirer l’attention sur la situation.
Haileybury

L’ancien restaurant du centre-ville de Haileybury, le Café Météor Bistro, s’est transformé cette année, mais pas dans la direction envisagée par ses propriétaires lors d’une première réunion publique le 24 mars.