Mademoiselle Claybelt à New Liskeard
Mademoiselle Claybelt à New Liskeard

Les origines de Mademoiselle Claybelt

L'emblème de l’industrie agricole du Témiskaming ontarien

Mademoiselle Claybelt est l’emblème de l’industrie agricole du Témiskaming ontarien. Elle incarne les valeurs du métier et de son importance dans l’économie de la région. L’attraction touristique génère une certaine fierté chez les agriculteurs et des résidents.

Mesurant plus de trois mètres en hauteur et cinq mètres en longueur, la statue de la vache à lait orne l’entrée de la ville de Temiskaming Shores, en bordure de la route 11 et derrière la chambre de commerce locale. Elle accueille les visiteurs dans la région de la ceinture d’argile depuis tout près de 40 ans.

La réplique de vache holstein — une espèce communément utilisée dans la production laitière du Témiskaming — a été inaugurée en 1984. Sa construction a été initiée et développée par l’ancienne Ville de New Liskeard afin d’attirer davantage de touristes dans la région.

«Tout a commencé lorsqu’un représentant de la ville a téléphoné à Mid-Canada Fiberglass et leur a demandé s’ils pouvaient construire une gigantesque vache. Mid Canada Fibreglass a accepté de relever le défi et la ville a pu acquérir une subvention de 10 000 $ du gouvernement», raconte une porte-parole de la Chambre de commerce de Temiskaming Shores et de la région, Hélène Culhane.

«Mid-Canada Fiberglass avait juste assez de place dans son atelier pour construire la vache. Le seul problème était que la vache ne pouvait pas passer par la porte. Ils ont fini par devoir couper les jambes de la vache. Ils ont ensuite amené la vache par la porte et, une fois dehors, ils ont refixé les pattes et transporté la vache par grue jusqu’à la base où la vache allait être montée», poursuit-elle.

«Le cadre de la vache était fabriqué à partir de tubes en acier 3x3. Sur ce cadre, ils ont ajouté un ensemble distinct de nervures en contreplaqué qu’ils ont placé à un pied d’écart. Ils ont ensuite pris des panneaux, ils les ont coupés en bandes d’un pouce avant de les agrafer sur le cadre. De plus, ils ont mis plusieurs couches de résine de fibre de verre sur les bandes, construit certains détails avec du Bondo et des rembourrages avant d’appliquer une couche en gel et une résine pigmentée. Cela a donné à la vache sa couleur noir et blanc».

La construction de Mlle Claybelt a nécessité 840 heures. Elle et a couté 11 000 $ — 25 000 $ en argent d’aujourd’hui. Un projet de remise à neuf de la vache a été réalisé en 2018 pour enlever la rouille qui s’était installée.

North Bay

Celle qui a porté pendant longtemps le projet de maison de soins palliatifs à North Bay reviens sur ce travail de longue haleine et la présente controverse.
Val Rita-Harty

Pour une première fois, la municipalité de Val Rita-Harty a tenu un marché des fermiers hivernal dans son centre communautaire nouvellement rénové, au plaisir de nombreux acheteurs.