Le Festival des bûcherons appelé à disparaitre

Le comité des loisirs et de la culture de la Ville de Kapuskasing a tranché mardi soir : il fera la recommandation au conseil municipal de mettre un terme au Festival des bûcherons dans sa forme actuelle.

Depuis plus de 20 ans, la Ville de Kapuskasing tient chaque été le Festival des bûcherons afin de rendre hommage à l’industrie qui a donné vie à la région. À l’approche du 100e anniversaire de la municipalité en 2021, les élus cherchent à savoir s’il est mieux de mettre l’évènement en pause l’an prochain afin de faciliter l’organisation des festivités du centenaire. Plusieurs options s’offrent au conseil municipal, mais le choix ne demeure pas évident, selon certains responsables des festivités.




Malgré les points positifs, trop c’est trop

Les premières discussions au sujet de l’édition 2020 du Festival des bûcherons remontent au 18 novembre 2019. Un rapport détaillant les succès et les recommandations concernant l’évènement tenu du 26 au 29 juillet a été présenté aux gens dans la salle, mettant de l’avant que malgré les multiples changements apportés au cours des dernières années, il faut revoir la structure et l’identité du festival.

S’il y a des corrections à faire, l’activité a quand même généré un profit dépassant 1900 $. L’année précédente, les organisateurs avaient déclaré un déficit de 16 750 $.

Cependant, ils ont eu beaucoup de difficulté à attirer plus de festivaliers, à obtenir des subventions et à faire embarquer des commanditaires. Ce sont les principales raisons pourquoi l’évènement ne sera pas de retour.

Le comité recommandera donc de le remplacer l’été prochain par une autre fête de plus petite envergure organisée par un nouveau comité. Toutefois, la date n’a pas été déterminée. Ceci donnerait la chance à la Ville de se préparer pour son 100e anniversaire l’année suivante.

Le conseiller responsable du dossier, Sébastien Lessard, explique que c’est une décision nécessaire en raison des défis qu’affronte le festival depuis quelques années. «Toute bonne chose a une fin et je pense que le Festival des bûcherons a été excellent pour mettre Kapuskasing en valeur et pour attirer les gens de partout, explique M. Lessard. On a que de bonnes choses à dire, mais on sentait que le format perdait du “momentum”. […] Je pense que comme n’importe quoi, c’est important de revisiter et de reformuler comment on célèbre à Kapuskasing.»

Cette décision ne veut pas dire que ce sera la fin des festivités estivales qui célèbreront l’héritage kapuskois. La municipalité cherchera à adopter un nouveau format.

«C’est encore une priorité pour nous d’avoir ce genre de journée ou de weekend [pour fêter]. En déterminant que le Lumberjack n’existe plus dans sa forme actuelle et au même endroit, on peut maintenant se pencher sur ce qui est la meilleure chose à faire», poursuit M. Lessard.

Plusieurs possibilités s’offrent déjà aux responsables municipaux. Si le conseil municipal accepte la proposition, ils pourront profiter de la prochaine année pour établir des partenariats en préparation pour les nouvelles festivités. Lors de la réunion du comité des loisirs et de la culture, l’idée a été proposée de tenir l’évènement ailleurs dans la communauté, dont le Cercle.

Le conseil municipal de Kapuskasing devra voter sur la recommandation lors de leur réunion prévue le 16 décembre.

Le conseiller municipal de Kapuskasing, Sébastien Lessard.

La frénésie du 100e se fait déjà sentir

Plusieurs activités pour célébrer le 100e anniversaire de la Ville Modèle en sont au stade de la conception. La municipalité a notamment lancé un concours de conception de logo il y a quelques semaines dans le but de promouvoir les célébrations.

Le maire de Kapuskasing, Dave Plourde, a hâte pour la grande fête, tout comme le reste de la population. «On va avoir un gros party pour célébrer le centième [anniversaire]! On connait les dates maintenant. C’est encourageant. On peut maintenant planifier en fonction de l’horaire», déclare-t-il.

Un comité du centenaire a été mis en place afin de faciliter l’organisation des célébrations de 2021. Son travail s’étalera sur les deux prochaines années.

North Bay

Celle qui a porté pendant longtemps le projet de maison de soins palliatifs à North Bay reviens sur ce travail de longue haleine et la présente controverse.
Val Rita-Harty

Pour une première fois, la municipalité de Val Rita-Harty a tenu un marché des fermiers hivernal dans son centre communautaire nouvellement rénové, au plaisir de nombreux acheteurs.
Grand Sudbury

L’intimidation et le harcèlement à l’endroit de la communauté LGBTQ de Sudbury se sont récemment accrus, au point où Fierté Sudbury Pride a cru nécessaire d’attirer l’attention sur la situation.
Haileybury

L’ancien restaurant du centre-ville de Haileybury, le Café Météor Bistro, s’est transformé cette année, mais pas dans la direction envisagée par ses propriétaires lors d’une première réunion publique le 24 mars.