Une directrice est reconnue pour son engagement communautaire

Philippe Mathieu
Philippe Mathieu
Le Voyageur

La directrice de l’École catholique La Renaissance à Espanola, Lynn MacLean, a reçu le Prix de leadeurship scolaire et communautaire de l’Association des directions et des directions adjointes des écoles franco-ontariennes (ADFO) lors du colloque annuel. Son engagement auprès de la paroisse St-Joseph de Chelmsford et de Café Héritage est ainsi honoré.

Elle a été surprise par la nouvelle. «J’ai lu le courriel [du prix] une première fois et je ne le croyais pas. Ensuite, je l’ai relu encore et je me suis dit que c’est impossible», raconte la directrice. 

Elle tient à remercier ses proches. «J’ai toujours eu l’appui de ma famille. Ils étaient toujours là pour moi.»

Elle dirige en ce moment le projet de fusion de l’École Saint-Joseph et l’École secondaire catholique Franco-Ouest à Espanola. Les élèves de la maternelle à la 12e année seront rassemblées dans la nouvelle École catholique La Renaissance en septembre 2021. 

Elle a été directrice dans plusieurs écoles du Conseil scolaire catholique Nouvelon (CSCNO) depuis 2007. Elle a aussi enseigné au niveau secondaire pendant 17 ans. «Moi, ce qui me motive, c’est le succès et le bienêtre des élèves. […] Je comprends que les adolescents essaient d’être des adultes, mais ils ne sont pas toujours bons à le faire. Je le sais que, dans le fond de ça, ce sont de bonnes personnes. Il faut simplement les guider», dit-elle. 

La dame originaire de Hanmer a toujours fait partie de la communauté franco-catholique. «Toute ma vie, j’ai chanté dans les chorales. Une fois arrivée au Collège Notre-Dame, j’ai même eu la chance de chanter pour la Reine d’Angleterre. Après que je me sois mariée, j’ai commencé à animer les messes du samedi soir à Chelmsford», énumère-t-elle. 

«Quand ça vient au Café Héritage, on a une passion pour la francophonie, les arts et les partages d’histoires», dit-elle. Elle a été trésorière du groupe pendant trois ans et, ensuite, vice-présidente pendant environ huit ans. Elle est encore bénévole dans l’organisme.