Les membres du Club Lions d’Earlton ont encore plusieurs billets de leur méga tirage annuel disponibles.
Les membres du Club Lions d’Earlton ont encore plusieurs billets de leur méga tirage annuel disponibles.

Un méga tirage en difficulté qui pourrait affecter tout le Nord-Est

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur
Club Lions d’Earlton fait habituellement des dons à plusieurs hôpitaux du Nord-Est

Le Club Lions d’Earlton est dans une situation précaire à quelques semaines de la date de son méga tirage annuel. Les promoteurs n’ont vendu qu’un peu moins de la moitié de leurs 8400 billets et ont besoin d’un coup de pouce de la communauté francophone du Nord de l’Ontario pour relever ce défi entrainé par la pandémie.

Avec l’autorisation de la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario, le Club Lions a été en mesure de reporter le tirage prévu en juin au 20 septembre prochain. Par contre, pour éviter un déficit, l’organisme de bienfaisance du Témiskaming devra faire preuve de créativité et d’ingéniosité pour dynamiser ses ventes de billets.

«Nous étions trop avancés pour tout annuler. Nous avons trop de grands investissements», affirme le président sortant du Club Lions d’Earlton, François Gauthier.

«Habituellement, on se déplace et on vend nos billets sur place. Malheureusement avec la COVID-19, toutes ces sorties-là ont été annulées. Dans bien des cas, on ne vient pas à bout de rejoindre nos clients, vu qu’on ne peut pas sortir ou aller à des festivals pour vendre des billets», reconnait-il.

Avec la liste des acheteurs de l’an dernier, les membres du Club appellent ceux qui n’ont pas encore acheté un billet cette année. «Malheureusement, il y en a plusieurs qui ne peuvent pas se le permettre le billet de 80 $ cette année. Alors il faut aller chercher de nouveaux clients», illustre M. Gauthier.

Un club avec une portée plus régionale

Pour l’instant, le Club Lions d’Earlton parvient à tenir sa tête au-dessus de l’eau. L’organisme a encore de l’argent en réserves — ce qui lui permet de réinvestir dans de nombreuses initiatives charitables et communautaires. Par contre, sans l’aide du public, l’avenir de ce regroupement francophone pourrait être en jeu.

«Le monde pourrait peut-être dire que l’on est seulement un autre club social, mais en réalité, le Club Lions d’Earlton se démarque par le fait que nous faisons des dons à l’extérieur de notre région. Je crois qu’on est [un des rares] club Lions francophone en Ontario et, ce qui nous différencie de tous les autres Clubs Lions, c’est que nos profits, on les distribue [partout] dans le Nord de l’Ontario», souligne M. Gauthier.

«Nous donnons à l’hôpital Horizon Santé Nord de Sudbury, aux hôpitaux de North Bay, de New Liskeard, d’Englehart, de Kirkland Lake et de Timmins. De temps en temps, lorsque nous avons des demandes à l’extérieur de notre région, si la cause est valable, nous donnons à l’extérieur».

Dans le Grand Sudbury, le Club Lions d’Azilda a lui aussi des défis particuliers. Le regroupement n’a pas pu présenter son tournoi de hockey familial ni sa compétition de curling de cruches au printemps. Le club a de la difficulté à maintenir l’intérêt de ses membres en raison des mesures de distanciation physique nécessaires dans ses locaux.

Toutefois, le Club Lions d’Azilda a été en mesure de recueillir de l’argent lors de ses repas de poisson frit, présenter deux fois par semaine.

Pour se procurer des billets, il faut écrire à clublionsearlton@gmail.com ou téléphoner au 705-563-2633 ou au 1-800-434-3159.