La récipiendaire du Prix June Callwood, Réjeanne Bélisle-Massie, au Village Noël Témiskaming.
La récipiendaire du Prix June Callwood, Réjeanne Bélisle-Massie, au Village Noël Témiskaming.

Réjeanne Bélisle-Massie reçoit le prix June Callwood

Marc Dumont
Marc Dumont
Initiative de journalisme local - APF
Le gouvernement de l’Ontario a remis le Prix June Callwood à Mme Réjeanne Bélisle-Massie, le 27 janvier dernier, pour ses activités de bénévolat exceptionnel dans la région de Temiskaming Shores.

Ancienne journaliste et activiste, l’Ontarienne June Callwood s’est dévouée au bien commun en fondant de nombreuses œuvres caritatives et en militant pour une société plus équitable. 

«C’est dans ce sens-là que j’ai reçu le prix, dit la récipiendaire. Je l’accepte au nom de tous les bénévoles qui ont travaillé sur des projets avec moi au Centre culturel ARTEM.» 

Ils ont été nombreux les évènements communautaires où l’engagement de Réjeanne Bélisle-Massie a eu un impact majeur : trois minifoires gourmandes, un Village santé à un Bikers Reunion, le Festival des Folies Franco-Fun, les Tournées interactives communautaires, l’initiative touristique Tour du lac, les 101 expériences touristiques et surtout, le Village Noël Témiskaming. 

C’est le Village Noël qui a été son plus grand défi, affirme-t-elle. «J’ai toujours aimé les arts. Je voulais trouver une façon de faire reconnaitre et apprécier les artisans. C’est stressant, mais voir les enfants qui s’amusent et cette foule en fête, c’est le fun.»

Cela ne s’est pas fait du jour au lendemain. En 2012, le centre culturel francophone de Témiskaming Shores, le Centre ARTEM, est à deux doigts de fermer ses portes. Réjeanne Bélisle-Massie prend alors la présidence. Le centre entreprend une planification stratégique et c’est là que germe l’idée d’un village de Noël alsacien. Son idée était de «partir un village comme à Baie St-Paul» au Québec.

Le défi était énorme : à Témiskaming Shores, il y avait alors des relents de tensions linguistiques. Comment les élus municipaux, la Chambre de commerce, les gens d’affaires et les Autochtones allaient-ils réagir à la première présentation de Mme Bélisle-Massie? Aucune réaction. Cependant, il y aura une deuxième rencontre. Là, c’est l’enthousiasme! Ainsi, après bien des demandes de subventions et la recherche de commanditaires, le premier Village Noël Témiskaming voit le jour en 2013 avec les 25 maisonnettes d’artisans au cœur de New Liskeard.

La récipiendaire du Prix June Callwood, Réjeanne Bélisle-Massie.

On évalue l’achalandage de la première édition à 5000 visiteurs. Malgré certains critiques à l’égard du caractère francophone de l’évènement, les éditions se sont enchainées. À l’édition de 2019, quand la foule a dépassé 10 000 visiteurs et que le Village comprenait 32 maisonnettes, le vent a tourné et les critiques anglophones ont alors salué le travail et la qualité de l’évènement.

Des 200 bénévoles qui y contribuent, la vaste majorité est francophone. Le Village Noël, c’est faire partie d’une activité amusante dans une ambiance de joie de vivre. «On réussit à trouver une tâche à la hauteur de chaque bénévole. Je n’ai jamais eu de plaintes», explique Réjeanne Bélisle-Massie. Tous ressentent la fierté que le Village soit à l’image de leur culture. Les bénévoles anglophones acceptent cette ambiance culturelle. Le recrutement est alors facile. «Ce sont des amis qui embarquent des amis», dit-elle.

«Tous sont gagnants. Pour Témiskaming Shores, ça fait connaitre la région. Pour les visiteurs, c’est l’occasion de baigner dans une atmosphère de carnaval tout en participant aux jeux pour adultes et pour les enfants, à l’animation de la toujours populaire Association de Canot-camping. Tout cela en visitant les maisonnettes d’artisans de la région et en achetant des cadeaux des fêtes», décrit la bénévole.

Le Village de Noël incarne un vieux rêve et comme disait le défenseur du fait français au Témiskaming, feu André Saintonge : «Si tu veux que les anglophones nous voient, il faut le faire dans leur face, dans la rue!» C’est le défi que le Village a relevé. 

Le gouvernement de l'Ontario a récompensé 16 bénévoles et organismes bénévoles en leur remettant la Distinction June Callwood en 2021 pour contribution bénévole exceptionnelle à leur communauté et à la province.