La bibliothèque municipale d’Elliot Lake
La bibliothèque municipale d’Elliot Lake

Plus de français et de spectacles en vue pour Elliot Lake

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur

Un vent de changement semble souffler à Elliot Lake entourant l’offre et l’accès à des services dans les deux langues officielles et pour le retour d’un espace pour l’art dramatique. Les sites web de la ville et de la bibliothèque municipale seront bientôt traduits en français et la transformation d’un ancien cinéma pourrait être une solution aux besoins de la communauté artistique.

Le conseil municipal a récemment mis de côté la somme de 50 000 $ à cette fin. Les élus veulent entre autres améliorer le service à la clientèle et saisir des opportunités de croissance et de diversification. Les francophones représentent environ 16 % de la population d’Elliot Lake.

«Le conseil et l’administration pensent que c’est important de fournir un certain niveau de services et des communications en français. Un premier pas c’est le site web», affirme le directeur général de la Ville d’Elliot Lake, Daniel Gagnon.

«Il semblait important que les services fournis par la bibliothèque (comme réserver et emprunter des livres et des médias en français) doivent être disponibles en français. Le site web municipal et la collection de médias de la bibliothèque sont gérés par un logiciel sophistiqué. Ils seront alimentés par les employés de la ville et de la bibliothèque.»

Les changements vont se dérouler jusqu’à la fin de 2021.

Pour l’instant, les ordres du jour et les procès-verbaux continueront d’être publiés seulement en anglais. Par contre, la Ville n’écarte pas la possibilité d’autres projets de traduction, dont celui de son système téléphonique automatisé.

Depuis déjà quelques années, une majorité du contenu dans le dépliant mensuel de la ville est publié dans la langue de Molière et de Shakespeare. Les affiches à l’entrée de la ville sont également bilingues.

Solution pour la salle de spectacle

La ville est également à la recherche d’une solution pour remplacer le Centre civique Lester B. Pearson, dont le toit s’est écroulé il y a deux ans. L’idée qui semble plaire aux élus de la ville est la transformation d’un ancien cinéma.

Les dirigeants d’Elliot Lake espèrent obtenir du financement du gouvernement fédéral pour rénover le vieux théâtre de la promenade Elizabeth et, en même temps, revitaliser le cœur de la ville.

«La ville a plusieurs raisons de transformer une ancienne salle de cinéma désaffectée en centre des arts», affirme le directeur général de la Ville d’Elliot Lake, Daniel Gagnon. La fermeture prolongée en raison de la pandémie a nui aux entreprises du centre-ville.

«La conviction était que la rénovation de l’ancien théâtre situé en plein cœur du centre-ville  aiderait à attirer à la fois une circulation piétonnière supplémentaire et des investissements dans la région», soutient M. Gagnon.

«La Ville a voulu démontrer à ses citoyens qu’elle s’engage à embellir la municipalité et, qu’en rénovant un de ses bâtiments inutilisés, elle donnerait l’exemple.»

Le nouveau centre des arts d’Elliot Lake pourrait ouvrir ses portes à compter de l’automne 2022. Par contre, le projet pourrait voir des délais si le processus de demande de fonds et les travaux de construction ou de rénovation prennent plus de temps que prévu.