Les nouveaux arrivants aident à faire renverser la vapeur du déclin démographique francophone

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur
Plusieurs communautés partout, au pays vont souligner la Semaine nationale de l’immigration francophone du 3 au 9 novembre

Le Réseau de soutien à l’immigration francophone du Nord de l’Ontario (le Réseau) espère sensibiliser les résidents à l’importance des nouveaux arrivants dans la société canadienne.

Le Réseau a pour mission de créer des liens entre les organismes de la région et de mettre en place un système pour faciliter l’accueil et l’intégration de personnes qui s’installent au Canada pour la première fois. Les administrateurs du Réseau du Nord veulent entre autres augmenter le poids démographique des communautés francophones en situation minoritaire, améliorer leur capacité d’accueil et assurer l’intégration économique, sociale et culturelle des nouveaux arrivants tout en favorisant la régionalisation de l’immigration à l’extérieur des grands centres.

«La semaine a un rôle à jouer auprès des immigrants, mais il est clair que dans plusieurs communautés du Nord de l’Ontario, on est encore aux balbutiements de l’immigration francophone et que, par conséquent, la sensibilisation est un élément essentiel à travailler», fait remarquer le coordonnateur du Réseau du Nord, Thomas Mercier.


« La semaine de l’immigration francophone permet la mise en place d’activités où les Franco-Ontariens du Nord de l’Ontario peuvent célébrer tout en prenant connaissance de la diversité de la francophonie. »
Thomas Mercier

«C’est l’occasion de souligner les contributions des immigrantes et des immigrants à la vitalité et au dynamisme des collectivités franco-ontariennes et de mettre en valeur tout ce que font ces communautés pour recruter, accueillir et intégrer les nouveaux arrivants. C’est essentiel d’avoir une semaine qui permet de célébrer à l’échelle nationale tout ce qui se passe en immigration francophone.»

«Que ce soit autour de films, de cuisines collectives, de soirées musicales, d’activités dans les écoles, de cérémonies et proclamations officielles, les résidents du Nord de l’Ontario ont eu l’occasion au fil des ans de combiner loisir et ouverture à une francophonie plurielle. Cette francophonie plurielle, c’est le futur de l’Ontario français», conclut M. Mercier.

De nombreuses collectivités nord-ontariennes ont déjà proclamée la Semaine nationale de l’immigration francophone dans le passée ou le feront cette année pour la première fois, dont le Grand Sudbury, Hearst, Kapuskasing, Markstay-Warren, Nipissing Ouest, Red Lake, Rivière des Français, St-Charles, Sault-Ste-Marie, Thunder Bay et Timmins.

Le Grand Sudbury et Timmins vont présenter une série d’activités communautaires lors de cette semaine.

Grand Sudbury
28 oct       Formation interculturelle
3 nov        Diner-causerie avec Wilfried N’Sondé
4 nov        Proclamation du maire Brian Bigger
6 nov        Cuisine collective pour les nouvelles arrivantes
9 nov        Atelier Mes finances, mes choix

Timmins
4 nov        Proclamation de la ville et cuisine communautaire
7 nov        Spectacle de Derek Séguin
8 nov        Matchs de soccer et hockey
9 nov        Soirée sociale Micro ouvert