Le bureau municipal d’East Ferris
Le bureau municipal d’East Ferris

Les francophones d’Astorville et de Corbeil sont dignes d’une reconnaissance officielle

East Ferris s’ajoutera à la liste des communautés qui soulignent la journée des Franco-Ontariens le 25 septembre.

Le drapeau vert et blanc sera hissé pour la première fois devant l’hôtel de ville de cette municipalité située en banlieue de North Bay en 2020.

Le conseil municipal a entre autres voulu reconnaitre l’histoire et les contributions des francophones qui se sont installés à Astorville et à Corbeil au début du XXe siècle, dont plusieurs descendants y demeurent toujours. Lors de la réunion du 22 octobre, les élus d’East Ferris se sont prononcés en faveur de la suggestion de Laurette Taillefer, une résidente de longue date qui a proposé l’idée d’un lever officiel du drapeau franco-ontarien.

«Je suis très fière de ma langue. Ma famille l’est aussi et on vise pour toujours améliorer le français dans notre communauté. Les Canadiens français [dont nos grands-parents et nos ancêtres] sont venus ici travailler pour notre pays et je trouve qu’ils méritent bien qu’on les reconnaisse comme les premiers à avoir travaillé pour [le maintien de] notre culture», évoque Mme Taillefer.

«De plus en plus, on essaie de promouvoir notre français et de l’enseigner à nos enfants. Il y a tellement de familles [exogames], dont la mienne, qui ont un [membre] qui est bilingue et un qui est anglophone. Mes petits-enfants sont pourtant élevés en français.»


« De voir le drapeau là, je trouve que ça va montrer à la communauté qu’on est fière de notre langue et qu’on veut que nos enfants le soit aussi. »
Laurette Taillefer

Mme Taillefer a aussi salué le courage de la mairesse Pauline Rochefort d’avoir eu la volonté de suivre l’exemple des villes du Grand Sudbury et de North Bay en matière de la reconnaissance de la francophonie locale.