Les créateurs du drapeau franco-ontarien honorés à l’USudbury
Les créateurs du drapeau franco-ontarien honorés à l’USudbury

Les créateurs du drapeau franco-ontarien honorés à l’USudbury

Oulai Ninhi
Oulai Ninhi
Initiative de journalisme local - APF
Une salle est maintenant dédier au comité de création du drapeau

Une salle de l’Université de Sudbury (USudbury) a été dédiée aux coconcepteurs du drapeau franco-ontarien. L’annonce a été faite le vendredi 25 septembre par le recteur et vice-chancelier de l’université, père John Meehan, à l’occasion du 45e lever du drapeau franco-ontarien.  

Le drapeau franco-ontarien, un emblème officiel de l’Ontario depuis la semaine dernière, sera visible par les fenêtres de cette salle de réunion récemment rénovée et désormais dédiée à Gaétan Gervais et Michel Dupuis, Donald Obonsawin, Yves Tassé, Normand Rainville, membre du comité de création, et Jacqueline England qui a cousu le premier drapeau.

Une plaque commémorative et la photo originale des créateurs du drapeau franco-ontarien, hissé pour la trouve première fois à l’USudbury le 25 septembre 1975, seront également placés dans la salle en vue de perpétuer leur souvenir.

Une salle de réunion récemment rénovée de l’Université de Sudbury sera dédiée aux co-concepteurs du drapeau franco-ontarien, Gaétan Gervais et Michel Dupuis, et au comité qui a joué un rôle important dans la réalisation de cet emblème.

Un symbole rassembleur

«On m’a récemment partagé que le comité avait choisi notre emplacement pour le tout premier lever, puisqu’ils avaient reconnu le rôle et l’impact du Collège du Sacré-Cœur/de l’Université de Sudbury pour le peuple franco-ontarien», a souligné le père John Meehan lors du lever du drapeau.

Avant lui,  la directrice générale de l’ACFO du grand Sudbury et coorganisatrice de l’évènement, Joanne Gervais, a rappelé les circonstances de la création du drapeau franco-ontarien.

En juillet 1975, un jeune professeur d’histoire, Gaétan Gervais, et un jeune étudiant en sciences politiques, Michel Dupuis, ont décidé de créer un symbole rassembleur pour toute la francophonie ontarienne.

Selon la directrice générale de l’ACFO, après 20 heures de recherches, de réflexion et de bricolage pour choisir les bonnes couleurs, Gaétan et Michel ont demandé à Jacqueline England, anciennement secrétaire à l’Université de Sudbury, de coudre le tout premier drapeau franco-ontarien. Dans la foulée, un «comité de drapeau» a été mis en place en septembre 1975 pour assurer l’approbation et la publicité du nouvel emblème.

«J’ose espérer que toutes ces personnes, ces chefs de file, ces consœurs savent à quel point nous sommes très reconnaissants, non seulement de leurs engagements, mais tout particulièrement de leur audace», s’est émue Joanne Gervais.

Voici le texte de la plaque :

La plaque commémorative placée dans la salle.

Cette salle est dédiée au groupe ayant mis de l’avant le drapeau franco-ontarien, soit les concepteurs Gaétan Gervais et Michel Dupuis, ainsi que le comité composé de Donald Obonsawin, Yves Tassé, Normand Rainville et Jacline England. Par choix, ils sont longtemps restés anonymes pour que tous les francophones en province puissent s’identifier au drapeau. Maintenant officiellement reconnu, l’emblème incarne l’identité des Franco-Ontariens et a servi lors de luttes importantes. Ce drapeau fut hissé pour la toute première fois ici, à l’Université de Sudbury, le 25 septembre 1975. Depuis, la communauté célèbre ce jour et on voit largement flotter ce symbole rassembleur en province. L’histoire du drapeau étant enracinée dans la nôtre, nous souhaitons commémorer et remercier ce groupe de visionnaires.

«Puissent ses couleurs nous rallier dans une nouvelle amitié et fraternité typiquement Franco-Ontarienne [sic].»
— Communiqué de presse du comité, diffusé le 21 septembre 1975

Tous fiers d’être Franco-Ontariens

La célébration de ce 45e lever du drapeau franco-ontarien a été marquée par la présence virtuelle de certaines personnalités universitaires et politiques, et par des vidéos préenregistrés dans lesquels les uns et les autres ont réaffirmé l’importance de pérenniser cet évènement, ainsi que leur fierté d’être Franco-Ontariens.

«La Ville du Grand Sudbury et le conseil municipal reconnaissent l’importance de soutenir l’histoire et la culture francophone de notre ville», a déclaré en vidéo le maire Brian Bigger, qui a aussi assisté à l’évènement en ligne. Il a dit souhaiter «démontrer que nous sommes une communauté francophone accueillante, par l’enrichissement de nos affaires francophones avec des programmes et des services disponibles en français». 

Quant à la sénatrice franco-sudburoise Josée Forest-Niesing, présente également en ligne, elle a mentionné le caractère «exceptionnel» de ce 45e lever de drapeau en temps de pandémie avant de «se joindre à tous de tout cœur pour célébrer ensemble notre francophonie».

«Hissons haut notre drapeau, symbole de notre résilience et de notre fierté, affichons nos couleurs, célébrons notre francophonie, notre culture, notre langue et nos accents, célébrons nos victoires, fêtons nos succès!», s’est pour sa part exprimée la sénatrice franco-ontarienne Lucie Moncion.

L’acte symbolique du lever du drapeau franco-ontarien a été posé conjointement par le recteur de l’Université de Sudbury et la directrice générale de l’ACFO du grand Sudbury, sous les regards virtuels de nombreux membres de la communauté qui n’ont pas manqué d’exprimer leur espoir de célébrer le 46e lever de drapeau en personne en 2021.

Une salle de l’Université de Sudbury (USudbury) a été dédiée aux coconcepteurs du drapeau franco-ontarien. L’annonce a été faite le vendredi 25 septembre par le recteur et vice-chancelier de l’université, père John Meehan, à l’occasion du 45e lever du drapeau franco-ontarien.