Les membres fondateurs du Cœur du Village, le Club Lions d’Earlton, la Fondation communautaire du Témiskaming et Club de l’âge d’or, tous à l’ouvrage en train de recycler les vieux fils électriques de l’ancien Grocery King d’Earlton. Ces vieux fils seront vendus et les profits iront pour la rénovation du nouveau centre.
Les membres fondateurs du Cœur du Village, le Club Lions d’Earlton, la Fondation communautaire du Témiskaming et Club de l’âge d’or, tous à l’ouvrage en train de recycler les vieux fils électriques de l’ancien Grocery King d’Earlton. Ces vieux fils seront vendus et les profits iront pour la rénovation du nouveau centre.

Le centre communautaire «Cœur du village» prend forme à Earlton

Oulai Ninhi
Oulai Ninhi
Initiative de journalisme local - APF
«On lutte pour garder nos populations, pour garder la vitalité de nos institutions»

Les francophones du canton d’Armstrong peuvent pousser un soupir de soulagement : le centre communautaire «Cœur du Village» va démarrer ses activités à Noël grâce à une subvention de 39 750 $ octroyée à la Fondation communautaire du Témiskaming (FCT) par l’édition 2020-2021 du Programme d’appui à la francophonie (PAFO).

«Cet octroi tombe vraiment à point nommé et va lancer notre toute première saison d’activités», se réjouit le président de la Fondation communautaire du Témiskaming, Pierre Bélanger.

Il explique que le projet «Cœur du Village» a vu le jour à l’initiative d’un regroupement de trois organismes du canton d’Armstrong et plus précisément du village d’Earlton : le Club de l’âge d’or, le Club Lions et la Fondation communautaire du Témiskaming, qui travaillent tous à la vitalité de la communauté francophone.

Il décrit le «Cœur du village» comme «un gros projet à but non lucratif, entièrement financé par la communauté du canton d’Armstrong, avec l’aide du fédéral et des provinces».

«Ça nous donne un local conjoint. On est entourés du bureau de poste, de la caisse populaire, de la banque, du dépanneur, des restaurants, alors on est exactement dans le centre géographique du village. C’est pourquoi nous avons dénommé ce lieu Cœur du village : ça va revitaliser le village.»

À lire aussi : L’édifice de l’ancien Grocery King trouve preneurs

La maquette du centre communautaire.

Neuf activités à partir de Noël

Depuis le 1er avril, les trois organismes ont commencé les rénovations pour transformer l’ancienne épicerie en centre communautaire où auront lieu toutes sortes d’activités, notamment des réceptions, des rencontres, des ateliers culturels et des formations générales.

La subvention du PAFO vient appuyer l’ensemble du projet, dont le cout est évalué à environ 350 000 $ par Pierre Bélanger. Elle permettra de lancer neuf combinaisons d’ateliers et formations qui s’enchaineront les unes après les autres de Noël au printemps 2021.

Sans cet octroi, indique le président de la FCT, il aurait fallu plus de temps pour mettre en place une seule de ces combinaisons d’ateliers et de formations.

Un accent particulier sera mis sur la couture et l’artisanat traditionnel. Il y aura également des ateliers de cuisine, avec l’idée de promouvoir des mets essentiellement franco-ontariens, ainsi que «l’initiation de nos enfants aux contes folkloriques. Il y a quelques personnes dans notre communauté qui ont de l’habileté à ça», signale Pierre Bélanger.

«On lutte pour garder nos populations»

Conscient du déclin démographique qui affecte le Nord ontarien, M. Bélanger est persuadé que le projet «Cœur du village» aura un impact fort dans le canton d’Armstrong, qui regroupe environ 60 % de francophones.

«Depuis les années 1935, nous sommes une communauté très dynamique qui est restée quand même stable», assure-t-il. «Mais quand on perd l’épicerie, ça veut dire que des citoyens commenceront à magasiner ailleurs et sortiront du village. Si on perd les services qui regroupent les gens, il peut commencer à y avoir un déclin démographique», reconnait Pierre Bélanger.

«On lutte pour garder nos populations, pour garder la vitalité de nos institutions, de nos écoles, de la bibliothèque, du bureau de poste et pour qu’il y ait un développement dans le village.»

Selon lui, pour rendre le village attrayant et dynamique, il faut organiser des activités régulières. Le projet «Cœur du Village» se présente donc comme une solution au déclin démographique et le président de la FCT croit même qu’il s’agira d’un élément catalyseur pour la communauté.

«Cet octroi tombe vraiment à point nommé et va lancer notre toute première saison d’activités», se réjouit Pierre Bélanger, président de la Fondation communautaire du Témiskaming.