Émile Guy
Émile Guy

Émile Guy prend sa retraite de l’Église diocésaine

Émile Guy a tiré sa révérence à titre de réalisateur bénévole de l'émission de télé hebdomadaire. Il quitte après plus de 30 ans de dévouement pour des raisons de santé.

Cette année marque le 40e anniversaire de la télédiffusion des émissions de l’Église diocésaine. M. Guy a pris sa place au sein de l’équipe à la suite de sa retraite comme surintendant adjoint pour le Conseil des Écoles séparées catholiques du District de Sudbury.

«Depuis le mois de janvier 2020, j’ai perdu l’usage normal de ma voix. Il m’est impossible d’animer des émissions convenablement. Je dois compter sur les autres pour faire une partie de mon travail», explique M. Guy. 

«Nous prions depuis des années afin de trouver une relève. Le Seigneur a répondu et Il nous a envoyé Yolande Clément, qui a accepté bénévolement le poste de réalisatrice des émissions de l’Église diocésaine. Cette année, j’aurai 85 ans. Voilà autant de signes qui me parlent. Il est écrit qu’il “y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel”.» (Eccl 3,1)

«Le cœur débordant de gratitude à l’égard de toutes les personnes qui ont cru en moi et m’ont permis de vivre plus de trente belles années de ma vie au service de l’Église diocésaine, il me fait plaisir de remettre entre les mains de Dieu la nouvelle équipe qui sera animée par Yolande Clément, personne d’une grande compétence et d’une incomparable générosité. Merci… Mmercissssssssssssssss...»

M. Émile Guy a tenu à offrir ses remerciements en ces mots : «Nous chantons : Signes par milliers… Ta main, Seigneur, nous a donné des signes…»

L’éducation toujours en priorité  

Au début des années 1980, M. Guy a été responsable de l’introduction des ordinateurs dans les écoles et les salles de classe. Lors de sa retraite du Conseil scolaire en 1990, Onésime Tremblay lui avait rendu un hommage élogieux et le décrivait comme «un éducateur catholique de langue française». Il ne faut pas oublier son rôle de président fondateur du Voyageur pendant les 5 premières années du journal.

En février 2008, pour souligner son dévouement bénévole comme réalisateur des émissions de l’Église diocésaine, l’organisme national Communications et Société lui a rendu hommage. Cette persévérance a servi M. Guy pendant toutes ces années. Grâce à son initiative d’aller chercher des subventions, la Fondation canadienne de la vidéo religieuse remet son tout premier don à l’émission en 2001. 

M. Guy raconte : «Le renouvèlement de l’équipement technique afin de se conformer aux normes qu’exigent les distributeurs de l’émission ont toujours été de grands défis à surmonter. Il est à noter que la modernisation du studio, débutée en 2001, se poursuit de nos jours grâce à la générosité de la Fondation canadienne de la vidéo religieuse, maintenant connue sous le nom de son fondateur, Fondation Lucien-Labelle. Mgr Lucien Labelle et ceux qui lui ont succédé nous ont beaucoup encouragés. Sans cet appui, je ne sais pas ce que nous serions aujourd’hui.» 

Émile Guy a été touché par le message du pape François lors du 30e anniversaire du Centre de télévision du Vatican : «Il est nécessaire que la communication sache transmettre aux spectateurs, aux fidèles et à ceux qui se tiennent à distance le parfum d’espérance de l’Évangile.» On peut dire sans équivoque que c’est la devise de M. Guy depuis ses tout débuts comme réalisateur bénévole de l’Église diocésaine. Son enthousiasme, sa soif de partager ont fait de lui un bénévole très apprécié des membres de l’équipe ainsi que des téléspectateurs. 

Plusieurs ont souligné sa grande contribution, entre autres Mgr Marcel Damphousse : «[…] Je tiens à te remercier personnellement pour toutes tes années de service pour l’Église diocésaine; un service rendu avec conviction, passion et persévérance. Ton témoignage de foi et d’amour pour l’Église mérite d’être souligné». De même que Mgr Jean-Paul Jolicœur : «[…] sans le dévouement extraordinaire et très généreux de “vous”, M. Guy, notre projet d'évangélisation à travers ces émissions serait mort depuis longtemps. Vous avez été l'âme et le cœur amoureux des messages de foi que nous cherchons tous à promouvoir avec chacun et chacune notre façon de faire. Vous nous avez toujours valorisés malgré nos erreurs et parfois nos limites. Merci pour tout.»

Les émissions de l’Église diocésaine sont diffusées sur  Eastlink pour la région du Grand Sudbury, Cogeco pour North Bay et Shaw pour Sault-Sainte-Marie. Elles sont également disponibles sur la chaine YouTube eglisediocesainessm.