Plus tôt cette année, Me Normand Forest a reçu le prix du Billochet du jongleur 2020 du Centre franco-ontarien de folklore
Plus tôt cette année, Me Normand Forest a reçu le prix du Billochet du jongleur 2020 du Centre franco-ontarien de folklore

Décès de Normand Forest

2 novembre 1937 - 27 juin 2020

Avocat bien connu à Sudbury, et dévoué à la cause franco-ontarienne de plusieurs façons, Me Normand Forest est décédé subitement à Sudbury le 27 juin. Natif de Verner, diplômé du Collège Sacré-Cœur et de Osgoode Hall. À Sudbury, il s’est engagé à améliorer la vie des Franco-Ontariens. Il a donné de son temps au conseil des régents de l’Université de Sudbury, au Conseil des écoles séparées catholiques romaines de Sudbury et il a fait partie des hommes d’affaires qui ont permis au journal Le Voyageur de survivre à ses problèmes financiers de 1972. Il a entre autres été président de l’Association des juristes d’expression français de l’Ontario (AJEFO), où il y a œuvré «pour faire reconnaitre et éveiller les droits des francophones d’être traitée devant les tribunaux selon leur choix et dans leur langue; et on a abouti à l’avoir; ça a été dur et long, mais on l’a eu». Son décès a été annoncé par sa fille, la sénatrice Josée Forest-Niesing, sur Facebook. (J.C.)