La Semaine de l'immigration francophone a été lancé à Sudbury le 6 novembre avec la soirée Patrimoine riche de l'Ontario, qui mettait entre autres en vedette Gisèle Gbobouo et Amadou Kienou.
La Semaine de l'immigration francophone a été lancé à Sudbury le 6 novembre avec la soirée Patrimoine riche de l'Ontario, qui mettait entre autres en vedette Gisèle Gbobouo et Amadou Kienou.

200 étudiants internationaux, mille saveurs

Semaine nationale de l’immigration dans Cochrane

La Semaine nationale de l’immigration francophone se prépare et le district de Cochrane entend faire honneur à son thème : «Une francophonie aux mille saveurs». Du 7 au 13 novembre, divers services d’appui collaborent pour préparer des évènements «pour valoriser le talent» des nouveaux arrivants établis dans Cochrane.

Depuis l’arrivée de premiers étudiants internationaux en 2013, l’immigration se fait plus visible dans les communautés de Hearst, Kapuskasing et Timmins. Ils sont maintenant 191 étudiantes et étudiants aux trois campus de l’Université de Hearst et une dizaine au Collège Boréal dans les mêmes localités.

Souvent réduits à un statut d’étudiants et d’employés du secteur des services, ils ont des passetemps et des talents que la communauté gagne à connaitre, relève la responsable de la vie étudiante à l’Université de Hearst, Samantha Losier. Et ils seront en vedette pendant la Semaine nationale de l’immigration francophone. 

Des mets à emporter

Kapuskasing et Hearst se transporteront en Afrique les 7 et 12 novembre. Les étudiants internationaux prépareront des plats marocains et sénégalais à emporter. L’initiative est inspirée d’une activité de financement de l’association multiculturelle de Kirkland Lake. Si les plats sont distribués gratuitement dans le cadre de la Semaine de l’immigration (du moins selon l’information reçue au moment de mettre sous presse), les dons sont les bienvenus et seront versés au programme d’étudiants réfugiés de l’Université de Hearst. L’activité pourrait même devenir une source de financement récurrente.

Des soirées découverte à Timmins et Kap

Le 12 novembre, deux soirées en présentiel sont prévues à Timmins et à Kapuskasing. 

À Timmins, elle prendra la forme d’une soirée de découvertes culinaires. Au menu, un plat de poulet DG, couramment servi au Cameroun. Tout au long du repas, des personnes témoigneront de leur expérience d’intégration. Une soirée dansante suivra. 

À Kapuskasing, le Centre de loisirs présente une soirée multiculturelle, animée par les gagnants du concours Kapuskasing’s Got Talent. Il y aura d’abord le groupe féminin autochtone de tambour, puis le multi-instrumentiste Marc Désilets qui offrira deux heures de spectacle. Enock Ako prendra le relai avec un cours d’afrodanse d’une durée d’une demi-heure. Il prendra ensuite le contrôle de la table de DJ. 

D’autres activités sont prévues dans le cadre de la Semaine nationale de l’immigration francophone. Un calendrier doit être présenté par le Réseau du Nord – Immigration francophone et sur le site de la Semaine. 

Des étudiants, mais aussi des professionnels

Si les activités prévues mettent en vedette des étudiants des établissements postsecondaires de Timmins, Hearst et Kapuskasing, la communauté accueille de plus en plus de professionnels, souligne l’agente de développement socioéconomique de la région Nord-Est pour le Réseau du Nord, Marie-Josée Tremblay. Depuis l’été, deux familles sont arrivées et deux autres sont attendues sous peu : l’une avec cinq enfants qui doit s’établir à Val Rita et l’autre, avec deux enfants, à Longlac. 

Les données du recensement de 2021 reflèteront-elles cette tendance? Il faudra voir. Dans le district de Cochrane, il y aurait eu près de 10 % de moins d’immigrants de première génération (soit les personnes nées à l’étranger) en 2016, comparativement à 2006 : les données sont passées de 2655 à 2410. 


Consultez une partie de la liste des activités du Nord de l'Ontario sont ici.