Daniel Proulx a modernisé sa maison familiale avec l’ajout d’isolant cellulosique, de panneaux solaires et de systèmes de chauffage solaire passif et géothermique. La maison est maintenant entièrement hors réseau.
Daniel Proulx a modernisé sa maison familiale avec l’ajout d’isolant cellulosique, de panneaux solaires et de systèmes de chauffage solaire passif et géothermique. La maison est maintenant entièrement hors réseau.

Zéro émission nette : La réhabilitation thermique des bâtiments

Christine Caveen et Naomi Grant
Collaboration spéciale
D’ici 2040, les maisons existantes utiliseront 50 % d’énergie en moins et les factures de chauffage seront beaucoup plus basses.

À l’est de Sudbury, Daniel Proulx modernise sa maison depuis le début des années 1990. Elle est chauffée par des systèmes solaire passif et géothermique, alimentée en électricité par des panneaux solaires. Cependant, c’est l’ajout simple d’isolant cellulosique dans le grenier et les murs qui a été sa rénovation la plus importante en diminuant de façon considérable ses besoins de chauffage. Au total, ils payent le tiers  d’une facture d’électricité normale pour leur maison.

Pour sa part, Garth Hood a rénové sa maison centenaire du Nouveau-Brunswick aux normes de la maison passive et ses couts de chauffage sont passés d’environ 2500 $ à 250 $ par année.

Pour atteindre son objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2050, le Plan communautaire en matière d’énergie et d’émissions du Grand Sudbury, dont l’ébauche a été approuvée par le conseil municipal en novembre dernier, vise à réduire de 50 % la consommation d’énergie dans les maisons existantes. «La modernisation de bâtiments peut jouer un rôle important dans la réduction de nos émissions de GES», explique Jennifer Babin-Fenske de Terre à cœur Sudbury.

Un exemple est l’installation de thermopompes. Parce qu’elles remplacent le chauffage au gaz naturel, les thermopompes ont un impact majeur sur la réduction globale des émissions. C’est exactement ce que Gary Bota et Jane Cox ont fait. Ils chauffent maintenant leur maison du quartier sud de la ville avec une combinaison d’air pulsé et d’eau chaude circulant dans un plancher chauffant.

Réduire la consommation d’énergie de votre maison de 50 % peut être plus facile que vous ne le pensez. L’installation d’une thermopompe, comme celle qu’ont installée Gary Bota et Jane Cox, est l’une des actions les plus importantes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre d’une maison. Le remplacement d’un ancien système de chauffage par un système à haut rendement peut réduire les émissions de 40 %.

«Même des petits changements peuvent faire une importante différence dans la réduction des coûts », explique Mme Babin-Fenske. Avant d’entreprendre toute amélioration énergétique, Ressources naturelles Canada affirme qu’il est important de tout d’abord faire une évaluation énergétique de la maison. L’un des moyens les plus efficaces et abordables d’utiliser moins d’énergie est de réduire les pertes de chaleur en améliorant l’isolation des murs, du sous-sol et du grenier, en calfeutrant les fuites d’air, en remplaçant les coupe-froids endommagés ou en installant des fenêtres écoénergétiques.

Selon Leanne McNaughton, porte-parole d’Enbridge Gas, les clients inscrits à l’un de leurs programmes (Home Weatherization Program et Home Efficiency Rebate) font des économies importantes. « L’installation d’un thermostat intelligent permet d’économiser jusqu’à 23 % sur la consommation d’énergie », déclare Mme McNaughton. Des mesures simples, comme laisser pénétrer le soleil dans la maison le jour en gardant les rideaux ouverts et les fermer la nuit pour prévenir la perte de chaleur, contribuent elles aussi à réduire les factures d’énergie et les émissions de carbone. Une fois la maison bien isolée et étanche, on peut alors installer un système de chauffage électrique écoénergétique. L’organisme Environmental Defense déclare que le remplacement d’un vieil appareil de chauffage peut réduire jusqu’à 40 % les factures d’énergie.

Frank Palkovits a réalisé de nombreuses améliorations, grandes et petites, pour réduire la consommation d’énergie. De simples mesures telles que l’installation d’un thermostat programmable ou fermer les rideaux et les stores la nuit pour prévenir la perte de chaleur aident considérablement à réduire les pertes d’énergie.

Les couts initiaux sont souvent un obstacle pour les propriétaires qui envisagent des rénovations énergétiques. «Pour moderniser les maisons résidentielles existantes, les propriétaires doivent avoir accès à des incitatifs financiers», explique le directeur technique d’Économie verte du Nord, Feras Obeid. «L’ébauche du Plan communautaire en matière d’énergie et d’émissions du Grand Sudbury recommande que la Ville examine les options d’incitatifs à la modernisation, les programmes de sensibilisation du public et les changements de politiques», ajoute Mme Babin-Fenske.

Le modèle PACE aux États-Unis a encouragé avec succès les améliorations énergétiques, et ce modèle est présentement à l’étude à Guelph. Les programmes PACE permettent aux propriétaires de financer le cout initial des rénovations, remboursable sur une période de 10 à 20 ans. Lean & Green Michigan déclare que les projets PACE qu’ils ont approuvés sans paiement initial rapportent dès le départ puisque les versements envers le remboursement sont moindres que les économies générées par les rénovations. Un projet pilote de Clean Air Partnership, nommé CHEERIO, propose un modèle semblable utilisant les programmes de financement des Redevances d’aménagement local du ministère des Affaires municipales et du logement de l’Ontario.

Des incitatifs qui permettent aux propriétaires d’entreprendre des rénovations énergétiques et de réduire leurs factures d’énergie et les émissions de GES, ont aussi pour effet de diminuer le cout de la vie et d’améliorer l’accès à des logements abordables. Ces programmes créent également de nombreux emplois locaux. On estime que la mise en œuvre du Plan communautaire d’énergie et d’émissions du Grand Sudbury créerait en moyenne 1 300 emplois à temps plein par année au cours des 30 prochaines années.

Certains des programmes existants que vous pourriez exploiter pour rendre votre maison plus écoénergétique sont le Fonds pour des frais abordables, le Home Weatherization Program et le Home Efficiency Rebate. Ressources Naturelles Canada offre de l’information sur l’amélioration de l’efficacité énergétique.

Écrit au nom de Coalition for a Liveable Sudbury, un groupe de citoyens et de groupes communautaires qui partagent une vision de Sudbury en tant que communauté verte, saine et engagée. Pour plus d’informations portant sur un Grand Sudbury zéro émission nette, voir liveablesudbury.org/net_zero_sudbury.