Un programme de recyclage verra bientôt jour à Rivière des Français

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur

La Municipalité de Rivière des Français compte lancer un projet pilote de collecte de déchets recyclables. Pendant une période d’essai de six à huit mois, certains résidents pourront déposer leurs matières recyclables dans une boite bleue et son contenu sera ramassé en bordure de rue, comme pour les déchets réguliers..

Le service pourrait être introduit de façon progressive en se limitant aux quartiers urbains de Rivière des Français, comme Alban, Noëlville et Wolseley Bay. Par la suite, le programme de recyclage pourrait s’étendre dans les secteurs ruraux des chemins Guérin, Houle, Jean, Léger, Mayer, Pilon, Presqu’ile, Turenne et Woodvale.

«Nous avons beaucoup de problèmes avec le montant de [produit] qui ne se fait pas vraiment recycler. Le chiffre de contamination est de 80 %, ce qui coute beaucoup d’argent à la municipalité», affirme la mairesse de Rivière des Français, Gisèle Pageau.

«Il ne nous reste que 13 ans de vie pour le dépotoir que nous avons présentement. Le but, c’est de prendre notre recyclage et d’utiliser le recyclage pour ce qui est supposé et non le mettre au dépotoir», poursuit-elle.

Le conseil municipal n’a pas encore pris de décisions entourant la portée du projet. Les dirigeants veulent néanmoins recueillir des données sur la faisabilité d’une collecte de déchets recyclables pour ensuite déterminer comment diminuer le taux de contamination au dépotoir.

«Le contacteur va s’assurer que c’est du bon recyclage. N’importe quoi qui se trouve dans la boite de recyclage qui ne peut pas être reçu va rester avec le résident. Ça va améliorer la vie de notre dépotoir pendant peut-être quelques années», assure la mairesse.

La Municipalité de Rivière des Français serait sur le point d’obtenir l’autorisation du ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs pour son projet pilote de recyclage.

Entretemps, la municipalité fera une demande de propositions auprès de fournisseurs de la région. Les élus vont trancher sur la question lors de la réunion du conseil municipal du 18 aout.