L’Ontario français au nettoyage

Chris St-Pierre
Chris St-Pierre

Pour une troisième année consécutive, la nord-ontarienne France Gendron a piloté l’initiative Vie Propre dans sa communauté de Kapuskasing et à sa grande surprise, des amis de l’Ontario français commencent à se joindre au projet. Des résidents de Hearst, North Bay, Corbeil et même d’Orléans et Renfrew, dans l’Est ontarien, ont pris de leur temps pour nettoyer les rues. 

Même si le mouvement gagne en popularité, l’objectif demeure identique : d’encourager les gens à ramasser des déchets pour le bien de l’environnement.

Des proches de Mme Gendron, répartis partout en Ontario, ont pris intérêt à sa campagne au cours des dernières semaines. Plusieurs d’entre eux viennent de sa région, soit le corridor de la route 11.

«Il y a certaines personnes qui sont originalement de Kapuskasing qui participent, explique la responsable de Vie Propre. Ils commencent tranquillement à partager le défi dans leur communauté. On espère que le défi va s’étendre partout au Canada, mais on va commencer par le faire grandir dans le nord de l’Ontario.»

Le nouveau confinement en place n’empêche pas les gens de compléter un acte de bonne foi en marchant avec des membres de leur foyer dans leur quartier. Tout est tombé en place au bon moment pour lancer Vie Propre 3.0 de façon hâtive.

La famille Major de North Bay fait partie des nouveaux participants de l’initiative Vie Propre.

«Premièrement, on n’a plus de neige, raconte Mme Gendron. Habituellement, on commence au début mai, mais puisqu’il n’y a pas de neige et que c’était la semaine de relâche [il y a quelques semaines] j’ai décidé de donner un petit défi aux jeunes.»

Les enfants de Kapuskasing se sont déplacés en grand nombre durant leur congé scolaire pour ramasser des vidanges et courir la chance de gagner des prix de participation donnés par des organismes locaux. En date du vendredi 23 avril, plus de 550 sacs ont été remplis et la campagne espère maintenant atteindre la barre des 700. Bien que ce serait plaisant de franchir cette marque, l’organisatrice veut simplement aider sa communauté.

«Je veux essayer de ne plus avoir de déchets dans notre ville, simplement pour avoir une ville propre», affirme-t-elle.

Vie Propre 3,0 devait prendre fin le samedi 24 avril, mais Mme Gendron a choisi de le prolonger jusqu’au samedi 1er mai afin de donner la chance à tous les intéressés d’y participer. Pour se joindre au projet, il suffit de demander accès au groupe Facebook Vie Propre 3.0.