Le virus qui a mis la société sur «pause»

En plus des écoles, la plupart des activités publiques sont annulées.

Les citoyens de l’Ontario se sont mobilisés rapidement la semaine dernière dès les premiers signes de multiplication du nombre de cas de la COVID-19, ce qui a coïncidé aussi avec l’arrivée de la maladie dans le Nord de l’Ontario. La province et plusieurs institutions ont mis des mesures de l’avant pour freiner la propagation. Ainsi, plusieurs établissements seront fermés et presque tous les évènements publics sont annulés ou reportés.

Sudbury a eu la confirmation de son premier cas de la COVID-19 le mardi 10 mars en fin de soirée, mais l’homme s’était présenté à l’urgence d’Horizon Santé Nord le 7 mars. La personne atteinte avait visité la conférence minière PDAC 2020 à Toronto la semaine précédente. Une série de réponses pour contrer la propagation du virus a rapidement suivi et se poursuit.

Le 15 mars, un deuxième cas a été confirmé à Sudbury. «La personne était en contact étroit avec le premier cas confirmé dans notre région», déclare la directrice de Santé publique Sudbury et District, Dre Penny Sutcliffe. Par contre, plusieurs personnes testées, même des politiciens qui sont passés par PDAC 2020, ne sont pas infectées. Pour l’instant, seul Sudbury semble être touché dans le Nord.

Santé

Le 13 mars, l’hôpital Horizon Santé-Nord ouvrait son Centre d’évaluation de la COVID-19 dans les bureaux de son institut de recherche (56, ch. Waldford), tout près de l’hôpital lui-même. Le centre fonctionne seulement sur rendez-vous; vous ne pouvez pas vous y présenter sans avoir contacté le Centre d’évaluation au 705-671-7373 et obtenu un rendez-vous. Si vous croyez être atteint de la COVID-19, il faut rester isolé en attendant la confirmation ou non que l’on est atteint.

Pour les questions d’ordre général sur la maladie, il faut plutôt téléphoner à Santé publique Sudbury et district au 705-522-9200 (1-866-522-9200).

Les principaux symptômes de la maladie sont une fièvre de plus de 38oC ou une toux nouvelle ou qui s’aggrave.

La province a aussi demandé aux hôpitaux de suspendre toutes les chirurgies non urgentes.

Les personnes âgées étant plus fragiles face à la maladie, tous les centres de soins de longue durée et résidences pour personnes âgées limitent au maximum les visites non essentielles. Veuillez les contacter directement pour plus de détails.

Fermeture des écoles

Le 12 mars, le gouvernement de l’Ontario a demandé à tous les conseils scolaires de la province de fermer les écoles du 15 mars au 4 avril, ce qui inclut la semaine de relâche. Les conseils scolaires ont rapidement obtempéré.

Par exemple, le Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario a pris la décision vendredi de verrouiller toutes ses écoles pendant la période indiquée par le gouvernement de l’Ontario. Ceci signifie que les élèves, les enseignants et le personnel devront rester à la maison, mais aussi que tout autre organisme et garderie qui utilise des locaux ou des espaces à l’intérieur des écoles du CSPGNO n’y auront pas accès. Même chose pour les employés du conseil scolaire qui devront aussi travailler de la maison.

La directrice des communications du CSPGNO, Carole Dubé, mentionne que les équipes de conciergerie des écoles procèderont à un nettoyage intensif des écoles pendant les premiers jours de la semaine de relâche, mais que, par le suite, les édifices devront rester fermés.

Le Conseil scolaire catholique Nouvelon, le Conseil scolaire catholique Franco-Nord, le Conseil scolaire catholique de district des Grandes-Rivières et le Conseil scolaire public du Nord-Est ont tous pris les mêmes mesures.

Ces fermetures affectent les programmes de gardes avant et après l’école, mais aussi les garderies qui occupent des locaux à l’intérieur des écoles, comme les garderies du Carrefour francophone de Sudbury et du Centre culturel La Ronde de Timmins. Le 12 mars, le Carrefour annonçait la fermeture de toutes ses garderies, incluant celle au Collège Boréal, jusqu’au 5 avril. Les parents ne seront pas facturés pour ces jours de fermetures.

L’Université Laurentienne a transféré ses cours sur le web jusqu’à avis contraire et le Collège Boréal a suspendu ses cours du 16 au 20 mars. Les deux établissements demeurent cependant ouverts. À noter que des employés et professeurs du collège étaient aussi à PDAC 2020, mais aucun cas n’avait été confirmé parmi eux lundi.

Arts, culture, communauté et spiritualité

Avant même que le gouvernement recommande l’annulation de tout rassemblement de plus de 250 personnes, et même de 50 personnes, les annonces d’annulation d’évènements se sont mises à débouler.

Spectacles, conférences, tables rondes, évènements sportifs et rassemblement de toute sorte ont été annulés dans le Nord de l’Ontario, incluant de nombreuses activités qui devaient avoir lieu la fin de semaine dernière. Voici une liste non exhaustive des évènements qui étaient à venir et qui ont été annulés ou reportés.

  •  5 à 7 de la francophonie par l’ACFO du grand Sudbury — annulé, mais le tirage de la toile aura tout de même lieu en direct sur Facebook le 19 mars à 18 h.
  • CAGE, La Nuit émergente, La Brunante et la Nuit sur l’étang (26-28 mars).
  • Les journées portes ouvertes et toutes les conférences prévues dans le cadre du mois de la francophonie de l’Université Laurentienne.
  • Annulation de la journée portes ouvertes de l’Université Laurentienne et le Collège Boréal était en réflexion lundi. Le collège Cambrian fera vraisemblablement un évènement virtuel.
  • Plusieurs clubs de l’âge d’or annulent leurs activités régulières.
  • Les activités de groupe des centre de santé communautaires sont annulées.
  • Le 50e anniversaire de l’École secondaire Macdonald-Cartier, aussi en raison de la grève du personnel scolaire (15-16 mai)
  • Les ligues de sports mineurs, juniors et semi-professionnels ont suspendu les matchs jusqu’à nouvel ordre. Ceci inclut la Ligue de hockey de l’Ontario (Wolves, Battalion, Greyhounds) et la Ligue nationale de basketball du Canada (Five).
  • Le diocèse de Sault-Ste-Marie a annulé toutes ses messes et ses célébrations jusqu’à nouvel ordre. Les églises seront tout de même ouvertes à l’heure habituelle des messes pour des rencontres individuelles.
  • Symposium de la francophonie jeunesse de Timmins (28 mars).
Hearst

Les adeptes d’écologie auront un nouvel endroit où se réunir à Hearst, dès février 2020. À l’initiative de Lynn Glazer, écolo convaincue «depuis toujours», la bibliothèque locale accueillera une fois par mois ceux qui s’intéressent de près ou de loin au virage vert.
Grand Sudbury

Le candidat du Parti populaire du Canada de Sudbury, Sean Paterson, a été la seule voix partiellement discordante parmi les candidats des circonscriptions de Sudbury et Nickel Belt participants à un débat uniquement sur l’environnement le 3 octobre à l’approche de l’élection fédérale. Le ton est demeuré convivial tout au long des échanges.