Lynn Glazer n’aime pas le gaspillage. Elle écoule ses surplus dans les marchés publics.
Lynn Glazer n’aime pas le gaspillage. Elle écoule ses surplus dans les marchés publics.

4 conseils pour réussir un jardin

Se réinventer en temps de pandémie

Lynn Glazer a fait de mauvaise fortune bon cœur en 2020. Quand les restrictions sanitaires liées à la pandémie ont compromis son emploi de monitrice à la piscine municipale de Hearst, elle a vu l’occasion de réaliser un projet qui mijotait depuis quelques années. Elle a entrepris de transformer sa passion pour la culture potagère en formations en ligne. 

À Hearst, Lynn Glazer est bien connue pour son amour du jardinage, de la conservation, de l’environnement et de l’élevage. Elle vend ses récoltes — tomates, concombres et «tonnes» de pois, des carottes et des fèves — au marché public et donne des ateliers communautaires. 

Maintenant, en plus de veiller à son élevage et à ses récoltes, elle entend préparer des formations qui seront préenregistrées et offertes en ligne. 

Lynn Glazer fait pousser tomates, fèves, concombres, melons et citrouilles. On peut suivre Lynn Glazer sur Facebook à Notre p’tite ferme/Our li’ll farm.

En attendant que les cours prennent forme, elle partage ses connaissances sur la page Facebook «Notre p’tite ferme/Our li’ll farm». Le Voyageur lui a demandé partager trois conseils pour bien réussir son jardin. «C’est drôle! C’est justement ce qu’il y aura sur ma page Facebook cette semaine!» Vous pouvez donc les lire ici et consulter les détails sur sa page.  

1. Vas-y mollo.

«Vas-y mollo. Tran-qui-lle-ment. Prends une chose à la fois, intègre ça dans ton horaire, avec l’entretien que ça prend. Une fois que tu l’as figuré, que tu le maitrises, ajoute autre chose. Si tu n’as jamais fait de jardin de ta vie, ne commence pas avec un jardin de 100x100 et une serre avec 350 plants parce que tu vas démissionner.» 

2. Commence par ce que tu manges

«Commence parce que tu manges. Par exemple, des bettes à cardes, c’est beau, c’est colourful. Mais si tu n’as jamais mangé ça, que tu as une belle récolte et que tu n’aimes pas ça, ça ne donne rien. C’est plate en tabarouette! Essaie quelque chose que tu manges, que tu seras fier d’avoir récolté.»

3. Évalue ton temps

«Évalue le temps que tu as réellement. Est-ce que ça rentre dans ton quotidien? S’il y a une semaine où il fait 35 degrés, as-tu le temps d’arroser tous les jours? C’est beau récolter 15 plants de tomates, mais vas-tu avoir le temps de faire quelque chose avec — des cannes, une sauce? Sois réaliste. Si tu as 10 minutes par semaine, un plant, c’est peut-être assez.»

4. En boni : essaie le cèleri!

Les gens ne le réalisent pas, mais le cèleri, ça pousse très bien dans le Nord! Plus il y a de soleil, plus il fait de la photosynthèse; les tiges vont être foncées et amères. Moins il a de soleil, mieux c’est. Si tu lui fais de l’ombre, les tiges vont être vert tendre. 

Pour la culture des melons dans le Nord, la serre est nécessaire.