Peggy Morin
Peggy Morin

Un atelier sans frais pour maitriser la langue française

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur
Les cours aux adultes doivent aussi s'adapter

Une enseignante et traductrice agréée, Peggy Morin, présente des sessions d’apprentissage de français aux résidents du Témiskaming ontarien qui souhaiteraient améliorer leurs compétences en communication. Par l’entremise de la plateforme Facebook du Centre d’éducation des adultes de New Liskeard, Mme Morin peut dialoguer avec les francs parleurs et les apprenants de la langue.

Pendant une quarantaine de minutes, les participants se joignent à Mme Morin par vidéoconférence et participent à une série de discussions interactives. Ils profitent entre autres de l’occasion pour parler, pour lire à haute voix, pour améliorer leur vocabulaire et leur prononciation.

«Ils ont la chance de s’exercer. On cible des petits groupes — deux, trois, quatre personnes à la fois — pour vraiment miser sur l’apprentissage individualisé, adapté à leurs besoins. J’ai beaucoup de connaissances dans les langues — en français et en anglais —, donc je peux cibler leurs besoins et vraiment adapter mon enseignement à leur niveau, selon leurs objectifs d’apprentissage», explique Mme Morin.

«Quand on inscrit les apprenants, on leur donne des évaluations diagnostiques. La majorité de mes apprenants qui suivent des cours avec moi sont des professionnels qui veulent améliorer leur français dans le milieu de travail [dans le domaine des services de santé ou de l’agriculture]. Ce sont des gens très occupés, mais très motivés».

Mme Morin, comme la plupart des formateurs de l’Ontario français, a dû s’adapter à la nouvelle réalité qui s’impose en raison de la pandémie. Elle espère néanmoins aider les gens de sa région à se perfectionner dans la langue de Molière.

«Je donne des cours de français depuis quelques années déjà. La majorité de nos cours étaient offerts en présentiel, mais avec la pandémie, on a décidé de s’adapter puis d’offrir des cours en ligne. Celui-là que j’ai fait mercredi était une partie d’un cours que je répète en différents formats», explique-t-elle.

«Disons qu’avec la pandémie, on a dû s’adapter à cette nouvelle réalité. Il y a beaucoup de mes apprenants qui sont très reconnaissants d’avoir des cours en ligne, parce qu’ils ne sont pas obligés de se déplacer pendant leur temps de travail. C’est vraiment une belle occasion pour eux de se parfaire et de cheminer dans leur apprentissage de la langue».

L’horaire des prochains ateliers sera dévoilé sur la page du Centre d’éducation des adultes de New Liskeard : https://www.facebook.com/CEANL1.