Transfert d’une partie des cours des études autochtones

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
Une autre annonce de vendredi en fin d'après-midi

L’Université Laurentienne et l’Université de Sudbury se sont entendues pour que six cours de l’Université de Sudbury soient offerts pendant la session du printemps. Les cours seront offerts à distance par des chargés de cours, mais le communiqué ne précise pas si les professeurs de l'Université de Sudbury seront ceux qui seront embauché pour le faire. Le transfert suit une résolution du Conseil de l’Université Laurentienne pour la formation des autochtones (CULFA) du 12 avril 2021. 

(NDLR : Le paragraphe ci-dessus a été modifié. Il laissait auparavant entendre que le transfert des cours incluait le transfert de professeurs ou de chargés de cours.)

«La Laurentienne continuera de consulter le CULFA durant les trimestres du printemps et de l’été afin de déterminer comment assurer au mieux en permanence une éducation autochtone de pointe à la Laurentienne. La Laurentienne continuera également ces discussions avec l’Université de Sudbury», indique le communiqué de la Laurentienne.

L’université dit qu’elle a l’intention de poursuivre les discussions avec le CULFA pour la «conception d’un programme sur les perspectives autochtones qui apportera un complément aux programmes déjà bien établis de baccalauréat en service social pour les autochtones et de maitrise en relations autochtones».

Les étudiants déjà inscrits doivent contacter la doyenne de la Faculté des arts, Joël Dickinson, à jdickinson@laurentian.ca pour planifier la suite de leur parcours.

L’Université de Sudbury, qui offre le programme d’études autochtones depuis les années 1970, a annoncé le 12 mars qu’elle deviendrait une université entièrement francophone. Elle ne pourra donc plus offrir ce programme. Le recteur de l’UdeS, John Meehan, a offert la charte inutilisée du collège Lallemant pour que les Premières Nations puissent créer leur propre institution.