Tailler une place pour les francophones du Nord dans Wikipédia

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
Si vous cherchez de l’information sur des artistes et des évènements franco-ontariens du Nord de la province dans Wikipédia, vous trouverez très peu de choses. Il en va de même pour le Nord du Québec. Le nouveau WikiClub Croissant boréal veut remédier à la situation.

Être dans l’encyclopédie participative en ligne Wikipédia est une question de découvrabilité numérique, selon la porte-parole Émélie Rivard-Boudreau. 

«C’est une plateforme qui est vraiment centrale dans la découvrabilité des organisations, des artistes... Quand on fait une recherche dans un moteur de recherche, les résultats de Wikipédia arrivent vraiment dans les premiers résultats», illustre-t-elle. Wikipédia est aussi dans le top 10 des sites les plus consultés au monde.

«Je le vois comme une façon d’avoir des traces de notre patrimoine, de notre histoire. Ça peut aider des élèves et des étudiants, des touristes et il y a tout le volet pour les artistes qui veulent se faire connaitre ou demandent des subventions… Si on n’existe pas sur le web, c’est comme si on n’existait pas», ajoute-t-elle.

Un travail de recherche et de débroussaillage a déjà été réalisé. Antoine Côté-Legault est l’agent de découvrabilité territorial pour le Nord de l’Ontario pour le WikiClub. «J’ai constaté que juste un recensement de la culture du Nord-Est de l’Ontario francophone sur Wikipédia, ça n’existait tout simplement pas», dit-il.

L’équipe a ainsi déjà créé le Portail Nord-Est de l'Ontario francophone afin d’au moins rassembler ce qu’il y avait déjà. Mais «il y a un nombre considérable d’organismes, de personnalités, d’artistes du Nord de l’Ontario qui ne sont pas présents», explique Antoine Côté-Legault. En exemple, il mentionne l’absence de Paulette Gagnon, de la Place des Arts du Grand Sudbury, de la Galerie du Nouvel-Ontario, des centres d’archives ou d’histoire.

Celui que l’on connait mieux comme auteur de théâtre (et du balado L’Académie des cascades du quotidien) considère que la richesse et l’unicité de l’histoire nord-ontarienne francophone a sa place dans l’encyclopédie. «C’est souvent une porte d’entrée quand on fait des recherches web.»

Le territoire couvert par le WikiClub Croissant boréal

Travail étoffé

Les dix agents de découvrabilité embauchés par Avantage numérique — l’organisme derrière le WikiClub — ont déjà amélioré et créé des nouvelles pages, rapporte Émélie Rivard-Boudreau. «D’ici la fin mars, on a comme mandat de créer au moins quatre nouvelles pages chacun.» S’ajoutent à cela environ 240 pages entre les deux provinces existantes qui ont été rehaussées par leur travail.

La création du WikiClub est en quelque sorte l’étape qui permettra de poursuivre le travail après le mois de mars, quand le financement pour les agents prendra fin. 

Wikipédia n’est plus un site où les informations sont douteuses. Antoine Côté-Legault le précise; chaque information doit être référencée et liée à une source fiable. Le travail de recherche est donc tout aussi important que la rédaction. «C’est ça qui prend du temps», ajoute Émélie Rivard-Boudreau.

Ainsi, le WikiClub commencera à offrir des formations et des webinaires dès le 9 février. Comme comment créer son compte, comment écrire un brouillon de page, comment publier, comment téléverser des photos. Les formations auront lieu sur l’heure du diner et ne dureront qu’une trentaine de minutes, une façon de pouvoir accueillir le plus de gens possible.

«Après ça, la communauté va pouvoir s’aider entre elles selon les forces et intérêts de chacun», espère Émélie Rivard-Boudreau. Ils recherchent effectivement une diversité de contributeurs. Des photographes, des historiens, des rédacteurs, des gens intéressés par les archives «qui ont peut-être des piles de journaux à la maison», illustre-t-elle.

Il est donc possible de diviser le travail entre plusieurs personnes; celle qui a les sources, celle qui rédige et celle qui ajoute des photos, par exemple. «Contribuer au WikiClub, ce n’est pas nécessairement aller jouer dans Wikipédia, dit Mme Rivard-Boudreau, mais ça peut être d’attirer l’attention» sur un article à mettre à jour ou à créer.

La meilleure façon de se joindre au mouvement est de rejoindre leur page Facebook.

Avantage numérique

Le WikiClub a été créé par Avantage numérique, une communauté qui rassemble des acteurs des domaines des affaires, du savoir et de la culture afin d’améliorer la présence et les capacités numériques du Nord du Québec et du Nord de l’Ontario francophone. 

«Il y a une alliance naturelle qui s’est formée entre ces régions où la littéracie numérique est peut-être un peu déficiente par rapport à des plus grands centres», explique Émélie Rivard-Boudreau. 

Son activité phare est l’organisation d’un forum régional — où est d’ailleurs née l’idée du WikiClub. Le Forum de 2021 devait avoir lieu à Sudbury, mais les plans devront être repensés.