Pas d’école jusqu’à nouvel ordre

Et plus de matériel scolaire

Le ministre ontarien de l’Éducation ne donne pas de date précise pour le retour en classe des élèves de la province. Il prépare des scénarios pour toute éventualité.

La dernière fois que le ministre de l’Éducation Stephen Lecce était présent à la mise à jour quotidienne du premier ministre Doug Ford, il avait annoncé que le retour en classe ne serait pas avant le 4 mai.

Vendredi après-midi, il était de retour auprès des médias pour annoncer une série de nouvelles mesures en éducation, sans pour autant rectifier la date de réouverture des écoles de l’Ontario. M. Lecce a précisé que son ministère élabore un plan «de maintenant à juin», mais qu’il se prépare aussi à une absence d’école jusqu’en septembre.

Plus de matériel scolaire

Le premier ministre Doug Ford a fait savoir que son gouvernement a noué un partenariat avec Rogers et Apple pour pouvoir offrir, jusqu’à la fin de l’année scolaire, des tablettes iPad équipées de données sans fil de Rogers.

Les conseils scolaires recevront ces outils et détermineront les conditions d’admissibilité des élèves à un iPad.

Garderies d’urgence pour les travailleurs essentiels

Le gouvernement ontarien a aussi décidé d’élargir la liste des travailleurs essentiels qui peuvent amener leurs enfants dans un service de garde pendant la crise de la COVID-19.

Le gouvernement avait émis un décret d’urgence le 20 mars pour obliger certains centres de garde d’enfants de rouvrir pour soutenir le personnel de la santé, notamment.

La décision inclut maintenant le personnel des services aux personnes avec une déficience intellectuelle, d’aide aux victimes, de lutte contre la violence envers des femmes, de lutte contre la traite des personnes et des sociétés d’aide à l’enfance, notamment.

Plusieurs travailleurs identifiés par le Solliciteur général, comme les douaniers, les agents de la Gendarmerie royale du Canada, les employés de Postes Canada et ceux issus du domaine de la fabrication de produits et d’appareils pharmaceutiques et médicaux, peuvent eux aussi bénéficier des garderies d’urgence.