Un groupe de nettoyeurs qui traversent le ruisseau Junction.
Un groupe de nettoyeurs qui traversent le ruisseau Junction.

Opportunité de conservation d’été pour les jeunes environnementalistes

Philippe Mathieu
Philippe Mathieu
Le Voyageur

Le Comité d’intendance du ruisseau Junction (CIRJ) offre aux adolescents de 13 à 18 ans de participer à Empowering Youth for Junction Creek. Le programme d’été gratuit se déroulera du 1er au 30 juillet. Les jeunes sudburois acquerront des connaissances sur l’environnement et accumuleront des heures de bénévolat pour leur diplôme d’études secondaires.

Le programme enrichit les connaissances des jeunes environnementalistes sur la conservation du ruisseau, son importance, la plantation d’arbres pour la restauration, la photographie de la nature, la randonnée et la connexion avec des experts autochtones locaux.

Le ruisseau Junction a une longueur de 52 km. «Il traverse la ville. Il va de l’extrême nord de Sudbury, à Garson, jusqu’à Kelly Lake. C’est vraiment une ressource naturelle très importante. Ce n’est pas seulement une voie navigable. Il est très bon pour le changement climatique, par exemple, il absorbe beaucoup de carbone de l’air. C’est une énorme source de biodiversité. C’est vraiment magnifique pour la communauté», explique une stagiaire en communication scientifique et sensibilisation environnementale pour le CIRJ, Lili Paradi. «On a vraiment besoin d’en prendre soin et nous avons besoin d’aide. C’est pourquoi nous offrons ce programme.»

Le programme est divisé en deux segments : discussions en ligne et travail sur le terrain. Si les restrictions COVID-19 sont moins strictes cet été, les participants peuvent s’attendre à passer environ 60 % leur temps à faire du travail sur le terrain et 40 % à participer à des discussions en ligne.

Les discussions vont entre autres porter sur la conservation, les faits saillants du ruisseau Junction, un club de lecture avec la bibliothèque de Sudbury, l’environnementalisme et bien d’autres sujets avec des invités spéciaux.

Le travail de terrain se concentrera sur l’application des notions apprises pendant les discussions, «comme voyager tout le long du ruisseau et aider à nettoyer les déchets, échantillonner l’eau avec un technicien des zones humides et bien d’autres expériences intéressantes», illustre Lili Paradi. 

Le programme veut éduquer, motiver et encourager la prochaine génération de conservateurs et environnementalistes de la région du Grand Sudbury. «Nous essayons d’inciter les jeunes à s’impliquer dans la conversation sur la conservation et l’environnement. C’est une période de croissance. Vous découvrez qui vous êtes, vous découvrez vos alentours. Nous essayons de les amener à réfléchir de manière critique sur l’environnement qui les entoure.»

Le CIRJ a été créé en 1999 et participe à l’effort communautaire pour restaurer le ruisseau Junction. 

Les demandes de participation sont acceptées jusqu’au 1er juillet. Les participants sont responsables de leur transport pour les activités extérieures. Pour répondre aux directives de santé COVID-19, la distanciation sociale et d’autres mesures seront suivies durant le travail de terrain. 

S’il y a une demande de participants francophones, le CIRJ inclura des conférenciers et des traducteurs français. Le formulaire d’inscription est disponible à l’adresse https://junctioncreek.com/youth-for-junction-creek/