Les locaux de la clinique d’hygiène dentaire du Collège Boréal ont été rénovés afin de respecter les règles les plus strictes de santé publique pour accueillir des clients. Les nettoyages produisent des aérosols, alors leur propagation doit être contrôlée.
Les locaux de la clinique d’hygiène dentaire du Collège Boréal ont été rénovés afin de respecter les règles les plus strictes de santé publique pour accueillir des clients. Les nettoyages produisent des aérosols, alors leur propagation doit être contrôlée.

Enfin une vraie pratique après un an d’attente

Julien Cayouette
Julien Cayouette
Le Voyageur
La clinique d’hygiène dentaire du Collège Boréal n’avait pas pu recevoir de clients depuis mars 2020.

La formation d’hygiéniste dentaire fait partie des programmes pour lesquels il est essentiel de se pratiquer dans des conditions aussi près de la réalité que possible. La clinique d’hygiène dentaire du Collège Boréal n’avait pas pu recevoir de clients depuis mars 2020. Les visites ont heureusement pu reprendre le 20 février et elles seront prolongées jusqu’en juin pour permettre aux étudiantes de 2e et 3e année de reprendre le temps perdu.

«La clinique étudiante d’hygiène dentaire représente le stage interne pour nos étudiantes», précise la coordonnatrice du programme d'hygiène dentaire du Collège Boréal, Debbie-Anne Coutu. «Les étudiantes développent leurs habiletés cliniques en travaillant sur mannequin et collègue et, grâce de l’appui de la clientèle, les étudiantes sont en mesure de parfaire leurs compétences cliniques afin d’être prêtent pour le marché du travail.»

Les étudiantes ont la chance de faire des stages d’observation dans des bureaux de dentistes et d’autres types de stages, mais la clinique est l’endroit principal où elles peuvent parfaire les techniques qu’elles ont apprises, et ce, sous la supervision de professionnels.

Une visite différente

La clinique permet aux étudiantes de voir des clients qui ont des dentitions et des problèmes différents. La participation du public est donc importante. On y offre plusieurs des mêmes services que chez les dentistes, mais il faut s’attendre à y passer plus de temps. On demande aux clients de prévoir au moins trois rendez-vous — parfois plus — et chacune des visites peut facilement durer 2 h 30. Simplement pour laisser plus de temps aux étudiantes pour apprendre.

Avec l’appui des professeurs, d’hygiénistes dentaires autorisés à la pratique autonome et de dentistes, elles examinent la santé buccodentaire des clients, font des diagnostics, préparent des plans d’interventions puis font le nettoyage et prodiguent les conseils appropriés, indique Debbie-Anne Coutu. 

L’hygiène dentaire est plus que de nettoyer les dents et les gencives. Les étudiantes apprennent à donner des conseils en lien avec le tabagisme et l’alimentation tout en tenant compte de la santé générale du patient. 

De plus, grâce aux dentistes associés à la clinique, des interventions plus complexes peuvent être faites auxquelles les étudiantes peuvent assister.

Bienvenu aux clients

Le recrutement de clients va bien pour l’instant, mais il y a encore des places de disponibles. Plus elles ont de clients, plus les 8 étudiantes de 2e années et les 9 étudiantes de 3e année auront la chance de se pratiquer.

Il y a des frais pour devenir client de la clinique du Collège Boréal : 15 $ par personne ou 25 $ pour une famille, peu importe combien de personnes demeurent sous le même toit.

La clinique est donc rouverte depuis quelques semaines. À partir du 15 mars, il sera possible d’obtenir des rendez-vous les lundis et mardi en après-midi et en soirée jusqu’au 28 mai. Il y a aussi les mercredis en soirée qui seront disponibles jusqu’au 16 juin.

Pour plus de détails ou pour prendre rendez-vous, il faut composer le 705-521-6021 ou écrire à dentaire@collegeboreal.ca.