Collège Boréal - Le quatrième président immortalisé

Le centre de services aux étudiants du campus du Collège Boréal à Sudbury porte maintenant le nom de Centre Pierre Riopel - Le Phare.

Le dévoilement de cette dénomination en l’honneur de l’ancien président — de 2013 à 2016 — a eu lieu le 13 novembre.

Comme pour les autres anciens présidents et l’ancienne présidente, la salle à nommer en son honneur a été choisie en fonction de sa philosophie et de l’empreinte qu’il a laissée dans l’institution. Tout au long de sa carrière dans les écoles francophones, au Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario et à Boréal, M. Riopel a toujours pensé d’abord et avant tout à ceux qui reçoivent l’enseignement.

Pierre Riopel, avec l’aide de sa conjointe Rachel Desaulniers, a remis des phares au directeur du Centre Pierre Riopel, Patrick Lafontaine

«Pour moi, l’étudiant a toujours été au centre de nos actions. Quand on avait des décisions à prendre, les questions qu’on se posait, c’étaient qu’elles sont les conséquences pour l’étudiant, comment est-ce que ça peut améliorer leur expérience d’apprentissage»,  raconte M. Riopel. 

Il se souvient encore d’avoir demandé, au début de sa carrière, à un enseignant qui avait plus d’expérience que lui, quelle était sa philosophie de l’éducation. «C’était de former des gens qui seraient des bons voisins. Le devoir citoyen, tout simplement», raconte M. Riopel. Il a aussi toujours gardé en tête les paroles de Nelson Mandela : «L’éducation est l’arme la plus puissante que l’on puisse utiliser pour changer le monde». Il ose croire que sa carrière est à l’image de ces deux idées qui l’ont marqué.

Lors du dévoilement, plusieurs ont confirmé que c’était le bon choix pour l’honorer. Le centre du collège offre des services d’appui à l’apprentissage, des services de counselling, des services d’accessibilité et des services de santé.

En ce qui est du nom Le Phare, c’est M. Riopel qui l’a choisi, parce que, les phares, c’est une forme de guide. Ils sont «construits sur du solide et font face aux intempéries avec assurance et expertise», a-t-il expliqué pendant son discours. Il y a également ajouté une autre dimension en donnent une symbolique à chaque lettre du mot : des Programmes dans un contexte Humaniste en vue de l’Amélioration du Rendement des Étudiants et étudiantes.