Une 34e saison du Marché des fermiers de Kapuskasing

Malgré une saison particulièrement sèche, les légumes garniront les étals de la 34e saison du marché des fermiers de Kapuskasing jusqu’à la mi-octobre. Au 26 aout, il y avait eu 95,7 mm de pluie en juillet et aout, alors que la moyenne pour ces mois depuis 1987 est de 180 mm.

Bon an mal an, des carottes, de «gros oignons», de «belles pommes de terre», des betteraves, des courgettes, des concombres et des poivrons ont notamment été cultivés par les fermes Sylvain de Kitigan et Perras de Val Rita. 

Mais ce ne sont pas les seuls produits que l’on retrouve au marché kapuskois. Une vingtaine de vendeurs offrent aussi tricots et tissages, pâtisseries, conserves et de la viande de bœuf élevée à Thunder Bay par un producteur kapuskois. 

Nouvel emplacement

Pour une deuxième saison, le marché a quitté le Cercle de Kapuskasing pour s’installer dans le stationnement du Bureau de santé Porcupine, question de mieux respecter la distanciation physique. «On a plus de distance entre les tables», explique Loyola Sylvain, qui organise le marché depuis une vingtaine d’années. «C’est plus sécuritaire. Je pense qu’on va rester là.» 

Mais la sécurité a un prix : «C’est beau dans le Cercle, ça met de l’ambiance. Je manque ça.»

Suzanne et Loyola Sylvain organisent et participent au marché depuis une vingtaine d’années.

L’emplacement, à la même intersection que le supermarché, a permis d’attirer un plus grand nombre de visiteurs. «Ils nous voient plus. Le monde vient acheter leurs produits, comme le cannage…»

Des évènements spéciaux viendront marquer la saison. La chanteuse Sacha-Lee Hébert-Cadieux de Smooth Rock Falls pourrait venir animer le site et Aline Vandette de Hearst viendra parler de jardinage. «Elle a un très gros bagage, indique Loyola Sylvain. On pourrait dire qu’elle a un bagage de 60 ans en jardinage et en agriculture. De A à Z, elle a la réponse.» 

Depuis 1987

Le marché des fermiers actuel a pris forme en 1987 à l’initiative d’André-Maurice Philippe, de l’agronome régional Jean-Denis Méthot ainsi que de Dominique Perras — dont le fils Julien de Perras Gardens de Val Rita occupe un kiosque au marché depuis quelques années. La famille Sylvain — les parents de Loyola — participait aux premiers marchés. Loyola Sylvain a fait partie de l’organisation à partir de 1989 et en est responsable depuis le tournant des années 2000. 

Aujourd’hui, Loyola Sylvain assiste à l’apparition d’une nouvelle génération de producteurs, stimulés par les règlements municipaux qui permettent désormais d’aménager des poulaillers dans les zones résidentielles. «On dirait que ça incite le monde, constate-t-il. Ils veulent avoir des œufs frais. C’est pour eux et pour en donner. C’est pour le fun.»

Le marché public sous sa présente forme existe depuis 1987, mais en cette année du centenaire de la Ville de Kapuskasing, soulignons que d’autres marchés ont existé auparavant, possiblement à l’angle des rues Kolb et Riverside.