L’École secondaire de la Rivière des Français
L’École secondaire de la Rivière des Français

Outiller les entrepreneurs de l’avenir

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur
La Rivière des Français cherche à stopper l'exode de sa jeunesse

L’École secondaire de la Rivière des Français et la Société économique de l’Ontario (SÉO) travaillent ensemble pour développer un projet de centre de développement jeunesse, économique et communautaire. Les deux entités veulent favoriser la croissance et le démarrage d’entreprises, le développement économique et le rassemblement professionnel et communautaire dans la municipalité de 2700 âmes.

Le Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario (CSPGNO) a récemment reçu une subvention de 105 000 $ du gouvernement fédéral pour aménager un espace à l’intérieur de l’établissement scolaire.

Les entreprises et les travailleurs autonomes auront entre autres accès à internet par fibre optique, à une salle de rencontre et vidéoconférence, à des équipements et à des services de formation continue et sur mesure. Ils pourront également profiter de l’utilisation d’une serre, d’une salle pour la mécanique, la soudure et la menuiserie, du centre culturel et artistique et de la cuisine.

«Le besoin de soutenir les entrepreneurs et les entreprises de la région est de plus en plus évident», affirme le gestionnaire des communications et relations externes de la SÉO, François Legault. «Il s’agit d’un besoin de soutien direct en matière de compétences entrepreneuriales, de besoins d’employabilité et bien plus encore.»

«La distance entre la région de Sudbury-Est et les grands centres qui offrent ces services est préoccupante, car les entreprises déjà très occupées n’ont pas le temps ou les ressources nécessaires pour voyager et prendre congé pour se rendre dans les grands centres afin d’obtenir ces services. De plus, le besoin d’un endroit qui réunit tous les services est nécessaire afin de faciliter l’accès et le soutien aux entrepreneurs.»

Freiner l’exode de la jeunesse

La municipalité de Rivière des Français, comme une majorité de collectivités dans le Nord de la province, cherche différentes solutions afin de retenir les plus jeunes générations. Les dirigeants croient que le centre de développement jeunesse, économique et communautaire sera un bon point de départ pour renverser cette tendance.

«L’exode des jeunes est un problème sérieux et il est donc nécessaire de mettre en place davantage de programmes pour les jeunes et de leur donner accès au développement de l’esprit d’entreprise et aux opportunités de créativité. Le projet JeunInno a donc été développé sur la base de cette problématique et fait partie de ce projet global», affirme M. Legault.

La municipalité a fourni 5000 $ pour projet de l’École secondaire de la Rivière des Français et de la SÉO.