L'écluse de Sault-Ste-Marie
L'écluse de Sault-Ste-Marie

Des laissez-passer comme outil de recrutement

Éric Boutilier
Éric Boutilier
Le Voyageur

La Ville de Sault-Ste-Marie lance une nouvelle initiative de passeport à l’aventure pour tenter d’inciter davantage de personnes à s’installer et travailler dans la ville de l’acier. Les nouveaux résidents peuvent obtenir gratuitement un laissez-passer d’une valeur d’environ 500 $ afin de découvrir les nombreux attraits, sentiers et paysages naturels à proximité de la ville.

Les nouveaux arrivants auront le choix entre un laissez-passer pour faire du ski alpin au centre de ski de Searchmont, du ski nordique, de la motoneige, de la pêche, pour faire une tournée en vélo ou en canoë, ou pour faire l’achat d’équipement de vélo, de camping, de randonnées ou de course à pied dans un magasin local.

Dans le cadre de sa campagne Bienvenue à Sault-Ste-Marie, la Ville mise sur les aspects de la qualité de vie pour encourager et convaincre autant de gens que possible de déménager et faire carrière dans cette région du nord de la province.

«Nous essayons d’élever le statut de Sault-Ste-Marie et de bâtir sur ce que nous croyons être un de nos atouts concurrentiels», explique le directeur du tourisme et de développement communautaire, Travis Anderson.

«Nous avons un bon nombre de postes que nous allons devoir remplir au cours des prochaines années. Environ 26 % de notre main-d’œuvre a au-dessus de 55 ans, précise-t-il. «Nous aurons besoin d’environ 11 000 personnes pour remplacer ces travailleurs, alors nous croyons que le laissez-passer est un excellent outil pour le faire.»

Depuis le lancement du passeport à l’aventure le 1er juin, la Ville a déjà reçu plusieurs requêtes de personnes qui sont intéressées de déménager à Sault-Ste-Marie et qui veulent profiter de l’offre.

Selon M. Anderson, il semble y avoir un engouement pour un mélange d’aménagements urbains et naturels. «Nous avons eu beaucoup de réactions positives», confirme le porte-parole de Sault-Ste-Marie.

«Pour plusieurs personnes, ils veulent avoir accès à des opportunités récréatives et de plein air que nous avons ici et le faible cout de la vie. Moi-même, je suis déménagé de Vancouver après avoir demeuré là pendant 12 ans. C’est assez simple et rapide de s’aventurer en plein air ici.»

Les demandes peuvent être faites sur le site web www.welcometossm.com.

L’entrée de Sault-Ste-Marie